1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Une vingtaine de questions sur GTA V.

Discussion dans 'Corbeille' créé par MrFailz, 5 Janvier 2013.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. MrFailz

    MrFailz M Ancien staff

    Inscrit:
    16 Avril 2012
    Messages:
    7 489
    Appréciations:
    2 545
    Points:
    8 118
    Salut tout le monde donc aujourd'hui je vais vous présenter une vingtaine de questions posées sur ce fameux GTA5 suivant des réponses.​
    J'espère que ceci vous plaira.​
    - Ça se passera où ?

    A San Andreas, la région fictive inventée dans GTA San Andreas sur PS2, et qui ressemble grosso modo à la Californie. Mais cette fois-ci, on ne trouvera qu'une seule ville, Los Santos, l'équivalent de Los Angeles. Exit les deux autres villes qu'étaient San Fierro (San Francisco) et Las Verturas (Las Vegas) ! Rockstar avait pour ambition de se concentrer sur une seule zone urbaine, ceci afin de donner corps pour la première fois, selon le développeur à une vision crédible de Los Angeles. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir maintes fois utilisé cette ville mythique comme toile de fond, et notamment dans L.A Noire. Mais aux yeux du studio, l'essentiel est d'immerger le joueur dans Los Angeles en respectant les particularités de la ville, ou l'on est supposé se perdre, avec le sentiment qu'entre son centre et sa périphérie, on n'en sort jamais vraiment. Los Santos sera donc une mégapole cyclopéenne, aussi fidèle au vrai L.A. que Liberty City de GTA IV était proche de New York. une chose impossible à faire avec trois villes en même temps !

    - Est-ce que la balade vaudra le coup de pad ?

    En tout cas, il y aura de quoi se perdre ! En effet, le terrain du jeu sera beaucoup, beaucoup plus étendu que dans GTA San Andreas ! Voilà qui paraît difficile à croire quand on se remémore la carte absolument gigantesque de l'opus PS2, mais ce n'étais qu'en réalité qu'un mouchoir de poche à côté de la version PS3. Logique, en somme, si l'on se rappelle de Red Dead Redemption et de son univers western comprenant villes, désert, montagnes, fôrets, etc, sur des kilomètres. Pourtant, GTA V va même plus loin, puisque Rockstar nous promet une superficie équivalente à GTA San Andreas, Red Dead Redemption et GTA IV réunis ! Ce qui donnerait de loin l'aire de jeu a plus monstrueuse jamais crée pour un titre offline. Tout sera traité de manière colossale, comme la montagne, véritable cime partiellement enneigée, à explorer pendant des heures. Ce monde titanesque s'étendra à perdre de vue, avec la cité de Los Santos pour épicentre. Une approche géographique surdimensionnée qui permet à Rockstar de s'attacher avant tout aux détails.

    - Tu tires ou tu te promènes ?

    La question se pose, évidemment, devant une zone de jeu aussi gargantuesque , de savoir dans quelle mesure le joueur lambda va réellement en jouir. Ne risque-t-il pas de se cantonner à Los Santos ou à Wine Country, et de négliger complètement les forêts et les montagnes, n'en laissant la découverte approfondie qu'aux amateurs d'exploration ? Visiblement, Rockstar s'est aussi posé la question, étant entendu que le développeur n'a pas envie de créer un monde aussi vaste pour rien. Ses solutions pour pousser l'utilisateur à tout voir sont multiples, et passent par des techniques qui seront développées ci-après : fournir une palette inédite de véhicules adaptés à chaque zone géographique mais aussi construire un scénario qui nous conduise aux quatre coins de la carte, sans omettre un procédé interactif jamais vu, par lequel on progresse dans le jeu à plusieurs endroits à la fois.

    - San Andreas, à quoi sa ressemble ?

    De grandes zones identifiées et délimitées, ou l'on peut évoluer comme dans autant d'espaces de jeu ayant leurs propres codes, leurs principes ludiques spécifiques. Trois secteurs ont déjà été dévoilés en détail : Rockford Hills, un quartier VIP chicos et ensoleillé qui évoque volontairement Beverly Hills ; Blaine Country, une zone désertique ou polluent les caravanes pourries, les poids louds et les bikers, dans une ambiance décadente très White Trash ; Vespucci Beach, l'équivalent de Venice Beach, qui a servi de décor à la série Alerte à Malibu. Surfeurs, filles en rollers et Bikini, voitures de luxe et palmiers, sable fin et mer d'azur, salles d'entraînement pour bodybuilders, vous voyez le délire ? Mais tout ceci n'est qu'une infirme partie de San Andreas, qui comprend aussi une sorte de Wine Country, une campagne à perte de vue, une montagne imposante, un secteur copié sur Salton Sea, une banlieue très dense, et enfin une base militaire. Les connaisseurs de Sans Andreas sur PS2 retrouveront donc d'emblée leur repères.

    - Côté graphismes ça va claquer ?

    Autre question qui découle logiquement de l'ambiance du projet. On sait d'expérience que les jeux qui misent sur la quantité doivent faire une croix sur les performances graphiques, et d'ailleurs, seulement quatre ans séparent GTA IV qui se limitait à une seule ville ce GTA V, dix fois plus grand. En un laps de temps si court, est-il possible de tout démanipuler sans perdre en esthétique ou en fluidité des animations ? Certes, Rockstar s'appuie sur le même moteur de jeu que pour ses dernières créations, à savoir RAGE, et celui-ci ne devait pas faire de miracle, livrant un emballage propre et agréable, mais sans réel bouleversement. Au vu des premières images, il n'y a pas de déperdition par rapport à un Max Payne 3, mais pas de saut qualitatif non plus. Ce statu, en lui-même, relève de l'exploit. Par ailleurs, on ne devrait pas déplorer d'éventuels ralentissement grâce à un système d'installation préalable du jeu, qui évitera les temps de chargement.

    - Qu'est-ce qui fait le bonheur dans GTA V ?

    L'argent ! Vraiment beaucoup de fric, des montagnes de billets verts, comment n'osent même pas en rêver les protagonistes très rompus du jeu. Avec pour slogan " A la poursuite du dollar tout-puissant", GTA V se recentre autour de la quête d'oseille, et s'éloigne donc des problématiques morales de GTA IV et de ses scénarios additionnels. Si le scénario écrit par Dan Houser est réputé pour atteindre les 1 000 pages, on n'en connaît pour l'instant très peu, sinon qu'il tourne autour d'un thème central, le braquage. Le producteur s'est souvenu de l'enthousiasme qu'avait soulevé la fameuse mission Three Leaf Clovern séquence d'attaque de banque très inspirée d'un film Heat de Michael Mann, et a décidé de la décliner de plusieurs manières tout au long de GTA V. Vous trouverez un peu plus loin le détail de l'un de ces braquages dans le jeu, tels qu'ils ont déjà été révélés par Rockstar. Et le moins que le puisse dire, c'est que ça va barder !

    - Qui sont les héros ?

    Ouin "les" héros, car pour la première fois dans l'histoire de la saga, on dispose de plusieurs protagonistes jouables, ayant tous le statut de vedette à part entière et à égalité dans l'aventure. Pour être précis, ils sont au nombre de trois et se nomment Michael, Trevor et Franklin. Des lascars vraiment pas recommandables. Si chacun a un mode de vie et une psychologie bien distincts de ses comparses, ils ont néanmoins un objectif commun : s'enrichir rapidement tout en s'arrachant des griffes du FBI, qui ne fait rien qu'à les manipuler. Rockstar s'est souvenu du succès remporté par les épisodes additionnels de GTA IV, et du plaisir qu'ont eu es joueurs à revisiter Liberty City aux commandes de héros différents, dans une ambiance et une morale eloignées de Niko Bellic. L'idée est la même, à savoir changer de style et de rapport à l'environnement selon le perso que l'on incarne.

    - Trois persos, c'est pas trop ?

    Bonne question. De fait , il s'agit sans doute là de la nouvelle de la trouvaille de gameplay et de gae design la plus novatrice du jeu, celle qui risque fort de maintenir Rockstar à son statut mérité de studio visionnaire. Car plutôt que d'alterner des chapitres avec Michael, Trévor et Franklin à tour de rôle, on va carrément passe de l'un à l'autre à volonté, n'importe quand, ou qu'ils soient sur la carte king-size du jeu. Ce système s'appelle le switch et sa prise en main élémentaire va rapidement en faire un outil que vous utiliserez aussi aisément que les flingues ou la bagnoles. Une idée qui déroule naturellement de la contrainte de rendre la carte accessible, comme nous l'évoquions précédemment. Plutôt que de faire des trajets d'une demi-heure pour aller dans un autre secteur de San Andreas, pas de problème, il vous suffit d'entrer dans la peau de celui des membres du trio qui se trouve dans le coin qui vous intéresse, ou en tout cas dans une autre partie du monde.

    - Le switch : kezako ?

    Vous accédez au menu "switch", en un clic, et en sélectionnant le personnage de votre choix, d'un autre clic. Et voilà, la manoeuvre est faite ! Rockstar étant toujours soucieux d'intégrer les données les plus récentes de la culture populaire, la passage d'un héros à l'autre fait se fait selon un effet de caméra montante, puis plongeante, emprunté directement à Google Earth. Vous quittez par exemple Michael, qui se prélasse près de sa piscine de Rockford Hills, et vous retrouvez Trevor paumé en plein désert, aux prises avec des motard hargneux. Si le switch fonctionne n'importe quand en mode libre, il est en revanche soumis à conditions pendant les missions. Lorsque celles-ci impliquent au moins deux persos sur ks trois, il est possible de zapper entre eux mais seulement lorsqu'une icône vous l'autorise. Mais cela reste optionnel, selon votre envie, car même sans jouer les autres héros, ceux-ci continuent d'agir. Et c'est là l'autre aspect révolutionnaire du switch.

    - Si je joue avec Michael, les autres se la coulent douce ?

    Non, ils continuent de vivre ! Au lieu de rester immobiles comme des andouilles, attendant que vous les incarniez de nouveau, ils s'adonner aux activités qui correspondent à leur profil psychologique. Cette trouvaille n'a que des avantages. Tout d'abord, elle injecte une sacrée dose de surprise et d'incertitude dans l'expérience de jeu. Concrètement, vous ne savez jamais dans quelle situation vous allez retrouver Michael, Trevor et Franklin. L'un peut faire du jet-ski alors que vous l'aviez laissé sur la plage, l'autre se trouver en pleine bagarre, loin du quartier tranquille ou il était supposé vous attendre. L'autre point fort ? Vous êtes confronté à la personnalité des héros : entre une Trevor fou furieux qui fait toujours sauter des trucs, ou un Michael plus enclin à la tranquillité, vous découvrez ainsi leur vrai nature. Ce que nous ne savons pas encore, c'est s'il est possible que les personnages se battent sans notre accord, et se fassent tuer, hors-champ.

    - On la joue en équipe ou pas ?

    Oui, et ça tombe bien ! Rockstar a déjà dévoilé une mission complète réunissant les 3 héros. Bon, ce n'est pas encore un braquage, mais il y a déjà de quoi s'amuser. En gros, l'objectif est ici de kidnapper quelqu'un dans les locaux-mêmes de l'IIA, et chacun de nos héros a une tâche qui lui est assignée : Michael descend en rappel le long de la façade, Franklin est posté sur l'immeuble d'en face avec un fusil sniper, et Trevor attend dans l'hélico qui doit ensuite évacuer tout le monde. Vous commencez par jouer Michael, mais à un moment, il vous est proposer de switcher sur Franklin. Soit vous le faites, et la partie de sniper commence, soit vous rester sur Michael, et vous devez vous exfiltrer avec l'otage au milieu des tirs. Dan Houser souligne que l'un des attraits du switch est de nous éviter les passages casse-pieds comme monter à une échelle, qu'on laisse aux PNJ tout en s'adonnant davantage à l'action. Bref, pendant la fuite, vous choisissez de piloter Trevor ou de tirer, au snipe avec Franklin, ou à la mitrailleuse avec Michael. Vous commencez à piger..

    - Ou sont les femmes ?

    Il est vrai qu'on aurait pu espérer qu'avec trois personnages jouables, au moins l'un d'entre eux soit une femme. On reste curieux de voir ce que donnerait une héroïne à la sauce de Rockstar, mais ce ne sera pas encore pour cette fois. Au rayon des personnages secondaires, il faut s'attendre à des scènes de ménage spectaculaires entre Michael et son épouse Amande, mais rien de bien sentimental. En réalité, la romance sera cruellement absente de GTA V. A l'inverse de Niko Bellic qui enchaînait les conquêtes lors de missions de drague toujours très drôles, nos trois lascars ne s'intéressent guère au sexe faible. Non par respect pour Gay Tony, mais parce que le thème dominant ici, c'est l'argent. Surtout, compte tenu du fait que Rockstar s'attache à constamment souligner les personnalités très opposées des protagonistes, façonner des liaisons amoureuses conformes à chacun semblait trop complexe à réaliser. Bon, on suppose que les prostituées sont quand même autorisées.

    - Côté véhicules, ça bouge un peu ?

    Alors là, c'est la grosse fête ! Compte tenu de l'immensité de la carte, et surtout de la variété des environnements, Rockstar nous bombarde de véhicules en tout genre, histoire de tirer un maximum de fun de cette carte généreuse. Un grand éventail de vélos, tout d'abord, qui vont du modèle urbain au BMX, en passant par des versions plus adaptées à la montagne, à la route, ou au désert. Sinon, côté voitures et camions, le catalogue devrait être très imposant, de même que pour les hélicoptères et les avions. Vous pourrez aussi compter sur la présence de quads, et même de jet-skis. Ces engins sont pilotables dès le départ, mais pas forcément par tout les protagonistes. Trevor, pilote de formation, sera sans doute le seul à tâter du manche. Quant aux engins de luxe, il est probables que Franklin connaîtra les lieux et les garages ou les trouver. A moins de les voler avec Michael, bien sûr.

    - Gameplay : qu'est-ce qui change ?

    Sans précision pour l'instant, Rockstar nous promet des mécaniques de jeu innovantes. Il faut dire que les phases de tir ou de combat au corps à corps ont déjà tellement servi, de GTA IV à L.A. Noire en passant par Red Dead Redemption, qu'ont est en droit d'attendre un peu d'originalité. Le principe de "bullet time" de Max Payne 3 sera-t-il présent ? Ce serait bien, mais peu probable car trop inscrit dans le code génétique de la série crée par Remedy. Bref, nous ne savons pas grand chose, hormis que les voitures se piloteront comme dans un jeu de course. A préciser que, contrairement à GTA San Andreas, l'aventure n'aura aucune dimension RPG, et qu'il sera possible, dès le départ, de piloter un avion, mais uniquement Trevor. En fait, chaque héros ayant ses compétences spécifiques, vous pourrez tout faire, mais pas avec tout le monde ! Quant à la customisation des personnages, elle ne dépassera pas le choix des fringues. Le système de nourriture qui influe sur le physique ne fera donc pas son grand retour.

    - Et quand je ne tue pas ?

    Sur ce point, Dan Houser se veut extrêmement clair : pas question de bombarder le joueur de petites activités bidons bâclées et sans durée de vie, au seul prétexte d'accumuler les gameplays différents. Lui, il préfère finaliser certaines activités en leur donnant l'ampleur d'un véritable jeu à l'intérieur du jeu, suffisamment maniable et divertissant pour occuper de longues heures en large de l'aventure ou des quêtes secondaires. C'est notamment le cas du tennis, du triathlon, du base-jump ou encore du golf, qui bénéficiera d'un terrain complet pour disputer des tournois à part entière. Mais le plus dingue, et ce qui aliment déjà les fantasmes de tous les fans de GTA, c'est carrément la possibilité de faire de la plongée sous-marine, étant entendu qu'en plus de la carte terrestre existent de vastes fond marins, modélisés en détail et en profondeur, pourrait-on dire. Quant à vos sorties nocturnes, elles seront émaillées d'activités en tout genre que Rockstar n'a pas encore voulu expliciter. Mais vous pouvez le faire confiance.

    - Le multi dans tout ça ?

    L'une des innovations marquantes de Max Payne 3 était le système "crew" du multijoueur, vous permettant de former une équipe privée de cinq membres au max, ou de rejoindre des équipes déjà formées sur le Social Club de Rockstar. Ce concept, très populaire et rafraîchissant dans l'univers du jeu en ligne, fera son retour das GTA V, tant il est vrai que Sam Houser entend l'appliquer dorénavant à chacun de ses titres. Mais ce ne devait pas être l'unique intérêt du Online, dans la mesure ou le même Houser promet une expérience très proche des tires massivement multijoueur. Certains de nos confrères ont même eu l'occasion de repérer, juste en-dessous de l'icone servant de switch entre les trois héros, un menu relatif au multijoueur. Ce qui laisse supposer que vous pourrez rejoindre le jeu en cours. Reste à spéculer sur la nature des missions coopératives, d'aucun fantasmant déjà sur la possibilité de braquer des banques à plusieurs, comme l'ésquissait GTA IV.

    - Alors, bombe ou pas ?

    Moins porté sur le psychodrame et les considérations morales que GTA IV, ce nouvel opus longtemps attendu renoue frontalement avec l'esprit fun et décomplexé des débuts, multipliant par trois le ton irrévérencieux (Michael), anarchiste (Trevor) et brutal (Franklin) du cultissisme GTA III, lequel occupe toujours une place dans le coeur des fans. Et Rockstar relève avec brio le défi d'en rajouter dans la surenchère à l'intérieur d'un genre, l'openworld, ou l'on croyait déjà la barre au maximum, tout en apportant des idées de gameplay potentiellement révolutionnaires. Dans ces conditions, on ne voir pas ce qui empêcherait Grand Theft Auto 5 de s'imposer en date charnière de l'histoire du jeu vidéo.

    Voilà donc au final il n'y pas 20 question-réponses mais 17 puisque j'ai passé le passage ou ils décrivaient les différents héros.

    Je tenais juste à dire que c'est infos sortent du magasine Vidéo Gamer que je possède et que j'ai mit 2h30 à tout écrire.
     


  2. λиdγ'

    λиdγ' Coaching en ligne Premium

    Inscrit:
    3 Novembre 2012
    Messages:
    2 265
    Appréciations:
    906
    Points:
    4 788
    Très bon topic et bien utile !! Merci :D
     
    MrFailz aime ça.
  3. PandaAlbinos

    PandaAlbinos Membre Premium Premium

    Inscrit:
    5 Janvier 2012
    Messages:
    1 480
    Appréciations:
    592
    Points:
    4 438
    Je veux absolument ce jeu :D Et topic vachement utile , merci :ok:
     
    MrFailz aime ça.
  4. Tojih

    Tojih I am Pope of Dope Premium

    Inscrit:
    11 Novembre 2012
    Messages:
    788
    Appréciations:
    290
    Points:
    4 313
    Long a lire, mais superbement détaillé !
    Une seule hâte, defoncer ce jeu :D.

    J'ai vue quelque fautes dans le texte ( par exemple tu as mis camoin à un moment, un truc du genre :trollface: )
     
    MrFailz aime ça.
  5. MrFailz

    MrFailz M Ancien staff

    Inscrit:
    16 Avril 2012
    Messages:
    7 489
    Appréciations:
    2 545
    Points:
    8 118
    Ah..Les erreurs sa arrive. :)
     
    Tojih aime ça.
  6. Tojih

    Tojih I am Pope of Dope Premium

    Inscrit:
    11 Novembre 2012
    Messages:
    788
    Appréciations:
    290
    Points:
    4 313
    L'erreur est humaine comme on dit. :ok:
     
  7. MrNiato

    MrNiato × | Boost4Ever | × Premium

    Inscrit:
    27 Août 2012
    Messages:
    1 404
    Appréciations:
    354
    Points:
    4 296
    Tros hate!! Et sinon 2h30 à tous écrire sa fais beaucoup! :trollface:
     
  8. Misstake13130

    Misstake13130 Membre

    Inscrit:
    17 Août 2012
    Messages:
    52
    Appréciations:
    34
    Points:
    3 623
    merci sa a l'air bien
     
  9. Aigeane

    Aigeane Modérateur Ancien staff

    Inscrit:
    25 Novembre 2012
    Messages:
    17 103
    Appréciations:
    9 680
    Points:
    13 760
    J'aime Justin Bieber :pedobear: <3
     
    NeyKiiZ aime ça.
  10. belkiz94

    belkiz94 Membre Premium Premium

    Inscrit:
    24 Août 2012
    Messages:
    4 457
    Appréciations:
    1 376
    Points:
    5 271
    Merci du partage , même si je savais déjà tout :)
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page

Publicité