SFR pourrait ĂȘtre vendu

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Benjamin

Ancien staff
Ancien staff
Inscription
19 Janvier 2013
Messages
15 705
J'aimes
5 180
Points
16 795
#1
L’opĂ©rateur SFR va-t-il quitter Vivendi ? Les rumeurs ont Ă©tĂ© nombreuses et Jean-RenĂ© Fourtou fait le point.

L’opĂ©rateur SFR a Ă©tĂ© au cƓur d’une multitude de rumeurs .
Ces derniĂšres envisageaient un rachat par d’autres opĂ©rateurs , dont NumĂ©ricable . Toutefois, la donne aurait changĂ© , car SFR pourrait rester avec Vivendi .

Le président du conseil de surveillance de Vivendi , Jean-René Fourtou a précisé que

« tout cela est aujourd’hui Ă  l’étude » .

SFR devrait tout de mĂȘme dĂ©gager « 2.8 milliards d’euros de rĂ©sultat brut cette annĂ©e et il peut donc mieux supporter une part de la dette du groupe » .

Vivendi n’envisagerait pas pour l’instant de se sĂ©parer de l’opĂ©rateur mobile , mais il rĂ©vĂšle que

« ce sont les entités centrées autour des médias qui seraient séparées du groupe ».

Augmentation du trafic Internet sur mobile

L'ARCEP
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
son rapport et a rĂ©vĂ©lĂ© que l’utilisation du Smartphone notamment dans le secteur des SMS et des donnĂ©es avait subi une rĂ©elle hausse au second trimestre 2013 .
Ainsi , le secteur se porte bien comme le révÚle le président du conseil de surveillance de la maison mÚre de SFR
« Le trafic Internet sur mobile augmente de 40% par an et ce n’est que le dĂ©but ».

L’avenir dans le domaine de la tĂ©lĂ©phonie mobile serait donc intĂ©ressant et permettrait Ă  SFR de rester aux cĂŽtĂ©s de Vivendi.


Une remontée du marché

Dans cette interview , Jean-RenĂ© Fourtou prĂ©cise Ă©galement que le domaine en lien avec les Smartphones devrait s’étoffer dans les prochaines annĂ©es avec l’intĂ©gration de nouveaux usages comme la sĂ©curitĂ©, le Cloud Computing , la gestion de l’énergie ou encore la santĂ©
« On ne sait pas jusqu’oĂč iront les utilisations ».

Cette diversité et les progrÚs dans la téléphonie mobile sont des critÚres à prendre en compte et comme il voit «
tant de progrĂšs possibles pour SFR » , il n’envisage pas pour le moment une cession, car il « croit Ă  une remontĂ©e du marchĂ© ».

SOURCE : BEGEEK
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.


Haut