1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Se prémunir du brick - Les précautions à prendre et les comportements à ...

Discussion dans 'Corbeille' créé par SeeQz_iTaazer, 28 Janvier 2012.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. SeeQz_iTaazer

    SeeQz_iTaazer ~ TahWiza GFX / VFX / PLAYER <3 ~ Ancien staff

    Inscrit:
    29 Novembre 2011
    Messages:
    0
    Appréciations:
    24
    Points:
    0
    A - Présentation
    Bienvenue dans ce tutoriel sur la prévention du brick de laWii, il vous enseignera les comportements à adopter et les précautions à prendre afin d'éviter le terrible brick de votre console.
    Durant ce tutoriel, vous trouverez sans cesse des références à des logiciels/homebrews à télécharger. Pour vous faciliter la tâche, les logiciels/homebrews seront tous mis dans une page à part, à la fin du tutoriel.

    B - Que faire si nous ne sommes pas sûr de ce que nous faisons ?
    Lors d'une manipulation sur la console Wii, il faut faire très attention, car certaines erreurs/fausses manipulations peuvent bricker votre console. Notez que dans le cas où votre Wii est déjà brickée, cela ne vous dispense pas de faire attention à ce que vous faites. Faire une mauvaise manipulation en tentant de la réparer pourrait la rapprocher davantage du brick définitif.

    Nous vous conseillons fortement de lire complètement ce tutoriel avant de vous lancer dans des manipulations (ceci est valable pour n'importe quel tutoriel sur votre Wii) ! Votre pire ennemi est la précipitation. La plupart des bricks peuvent être évités en observant cette avertissement avec soin.
    Si vous comprenez ce que vous faites, vous serez plus à même d'évaluer correctement ce que vous ferez et des conséquences sur la console. Si malgré cela, vous avez encore un doute, faites une recherche sur Internet de ce que vous ne comprenez pas. Souvent, une petite explication suffit à cerner ce que l'on fait et à dissiper les doutes.
    Si vous hésitez encore, la meilleure solution est de demander conseil aux Community Managers et aux Modérateurs sur le forum de WiiGen. Ceux-ci seront en mesure de mieux vous expliquer et de confirmer/infirmer votre manipulation.
    Soyez toujours le plus précis possible dans ce que vous dites, nous ne sommes pas devin, et ce n'est pas en disant "salut, est-ce que je dois faire ceci ?" sans préciser le contexte et la situation actuelle que nous pourrons vous aider.
    Petite piqûre de rappel : nous ne savons pas tout et nous ne sommes que des passionnés avec une vie réelle à côté. Nous vous renvoyons aux règles applicables sur le site quant au comportement à avoir en cas de création d'un sujet sur le forum.
    La prochaine page de ce tutoriel vous expliquera comment comprendre ce que vous faites.
    A - Lexique

    Comment comprendre ce que l'on fait si l'on ne comprend pas la moitié des mots indiqués dans le tutoriel ? La réponse est simple : on ne peut pas. Pour remédier à cela, il vous suffira de vous rendre sur le

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    .

    B - Avant d'agir

    Si votre Wii est brickée et que vous désirez la débricker, la meilleure chose à faire est de ne surtout pas se jeter sur la première idée trouvée sur Internet ou entendue quelque part. En effet, une méthode fonctionne pour un seul type de brick. Si vous utilisez une méthode et qu'elle ne fonctionne pas, vous avez plus de chance de rapprocher votre Wii du presse papier définitif qu'autre chose. Un exemple typique (que nous croisons très souvent) :
    • Vous brickez votre Wii ;
    • Panique à bord ;
    • Vous remarquez que le Priiloader fonctionne encore ;
    • Vous récupérez votre Systemmenu à l'aide du logiciel NUS Downloader (ou encore pire, vous prenez unSystemmenu que vous trouvez sur Internet, il y a alors de fortes chances d'installer un Systemmenu ne correspondant pas à votre firmware) ;
    • Vous démarrez le Priiloader puis Wad Manager ;
    • Vous réinstallez votre Systemmenu.
    A ce stade, 2 possibilités :
    • Votre brick était dû à une "défaillance" du Systemmenu et le fait de l'avoir réinstallé a débrické votre Wii(Tant mieux) ;
    • Votre brick n'était pas dû à une "défaillance" du Systemmenu (l'exemple le plus courant est leBannerbrick) et le fait de l'avoir réinstallé a écrasé votre Priiloader, votre Wii est dorénavant aussi utile qu'un presse-papier.

    Vous l'avez compris, tout est relatif, il n'existe aucune solution miracle passe-partout mais une solution adaptée à votre problème. Parfois, elle n'est pas facile à trouver, et il faut plusieurs essais pour y parvenir.
    Si votre Wii n'est pas brickée, le même principe de précaution est nécessaire afin d'éviter de provoquer ce terrible problème. Un autre exemple typique est celui du membre qui cherche à hacker sa Wii et, n'y arrivant pas, qui décide de supprimer toute trace du hack (jusque là, aucun problème) mais qui décide, pour y arriver, de supprimer la totalité des IOS dans la Wii afin de réinstaller une version "propre" de ces derniers. Bien entendu, après avoir effectué ceci, la Wii ne démarre plus, elle est brickée.
    Ces deux situations ne sont pas rares, et pourtant, elles pourraient être évitées en prenant son temps... car le temps que vous auriez pu espérer gagner en procédant ainsi sera bien plus que perdu en remettant la console en état.
    La prochaine page vous expliquera le principe de la prévention, et pourquoi ce dernier est utile.​
    A - Pour quoi faire ?

    Le fait d'être préventif jouera un rôle majeur dans l'évolution et la survie de votre Wii, car en effet, les chances de débrickage d'une Wii brickée varient énormément selon 2 paramètres :
    • Le type de brick ;
    • Les précautions ayant été prises.
    Nous allons prendre un exemple simple : le Low Level Brick.

    Pour bien comprendre : ce brick arrive lors de la corruption du boot1 ou du boot2 de la Wii (tout deux chargés au démarrage de la console). Dans ce cas précis, il est totalement impossible de démarrer la console ou d'utiliser un quelconque homebrew pour la réparer, il n'y a qu'un seul moyen : le reflashage de la NAND.

    Nous allons exclure les Wii ancienne génération de notre analyse (celles disposant d'un boot1a et boot1b), car comme il est buggé, il est toujours possible d'injecter Bootmii dans la NAND pour corriger le problème, même sans prévention, donc 100% de chances de débrickage.

    Faisons donc l'analyse sur les Wii nouvelles générations :
    • S'il n'y a pas eu de précaution, la console est irrécupérable, vous pouvez vous en servir comme une brique pour votre future maison. Donc : 0% de chances de débrickage ;
    • S'il y a eu des précautions (dans ce cas, une sauvegarde de la NAND), la NAND de la Wii peut être reflashée, donc : 100% de chance de débrickage.

    D'un côté, la Wii est bonne pour la poubelle, de l'autre, elle est récupérable, tout cela parce que nous avons pris nos précautions. Avouons que dans ce cas, le débrickage n'est pas aisé, et nécessite du matériel performant, l'opération est donc souvent exécutée par un professionnel (vous en saurez davantage à la fin du tutoriel).
    Si nous vous disons qu'il faut faire attention, ce n'est pas pour vous faire perdre du temps, les risques sont bel et bien présents !


    B - Bootmii

    Bootmii est sans nul doute l'homebrew le plus utile en termes de prévention contre le brick. En effet, il est capable de :
    • Se lancer avant le démarrage de la console au moment de l'étape boot2, ce qui vous offre une résistance aux bricks proche de 100% (uniquement pour les Wii ancienne génération avec boot1a ou boot1b) ;
    • Faire une sauvegarde du contenu de la NAND de la Wii (fichier nand.bin) et des clefs de décryptage de la NAND de la Wii (fichier keys.bin) ;
    • Restaurer une sauvegarde de NAND faite précédemment en cas de brick (si bien sûr on arrive encore à démarrer sur Bootmii) ;
    • Lancer la Chaîne Homebrew (Homebrew Channel) pour débricker la Wii ;
    • Lancer d'autres homebrews pour débricker la Wii à l'aide du cboot2 DOL Loader.
    Informations utiles :
    • Pour naviguer dans Bootmii, utilisez soit une manette gamecube, soit les boutons de la Wii (Power pour avancer, Reset pour confirmer) ;
    • Pour sauvegarder la NAND, se rendre dans le quatrième menu pour activer le menu option, puis choisir la première option avec la flèche verte pour lancer BackupMii. Une carte SD de 1 Go ou 2 Go sera nécessaire.

    L'installation de Bootmii se fait avec Hackmii Installer. La sauvegarde de NAND se fait dans le menu paramètres (engrenages), puis l'option avec la flèche verte.

    Pensez toujours à faire au minimum une sauvegarde de votre NAND, que vous conserverez quelque part (de préférence un CD classique, non réécrivable, vous pouvez également la sauvegarder chez un hébergeur de fichiers sur Internet).
    De plus, si vous faites des sauvegardes plus fréquemment (toutes les semaines ou tous les mois par exemple), vous éviterez de perdre trop de données. En effet, restaurer une sauvegarde de NAND supprime toutes les données entre la sauvegarde et le moment de restauration (sauvegarde de jeu par exemple).

    Afin de procéder à l'installation/la mise à jour de Bootmii, nous vous renvoyons à ces tutoriels :
    • Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    • Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    • Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !


    C - Priiloader

    Le Priiloader est une protection très utile pour ceux qui ont Bootmii en boot2 et indispensable pour ceux qui ne peuvent pas avoir cela (Wii nouvelles génération). En effet, il est capable de :
    • Se lancer avant le démarrage du Systemmenu de la Wii, ce qui offre une résistance aux bricks moyennement élevée. Attention, cependant, toute réinstallation du Systemmenu écrasera le Priiloader ;
    • Lancer la Chaîne Homebrew (Homebrew Channel) pour débricker la Wii ;
    • Lancer Bootmii IOS (pour ceux qui n'ont pas pu l'installer en boot2) ;
    • Lancer n'importe quelle chaîne de la Wii (Launch Title) ;
    • Lancer d'autres homebrews pour débricker la Wii (Load/Install File) ;
    • Appliquer des patchs à la volée au Systemmenu (fonction très appréciée des utilisateurs, notamment pour le blocage des mises à jour Nintendo, le dézonnage de la Wii et la suppression de l'anti-copie de sauvegarde Wii).
    Informations utiles :
    • Une fois installé, le Priiloader se lance en restant appuyé sur Reset, juste après avoir allumé la console (il faut généralement rester appuyé 5 secondes) ;
    • Pour naviguer dans le Priiloader, vous pouvez utiliser soit votre Wiimote, soit une manette Gamecube ;
    • Si vos Wiimotes sont désynchronisées et que vous êtes sur le Priiloader, vous pourrez démarrer leSystemmenu en restant appuyé 5 secondes sur Reset (cependant, si votre Wii est brickée, leSystemmenu ne démarrera pas, donc vous devrez utiliser une manette Gamecube).

    Puisque nous sommes dans la partie prévention, voici la liste des patchs pouvant être appliqués auSystemmenu et leurs signification (les traductions peuvent varier selon la version du Priiloader, donc ne vous attendez pas à trouver exactement la même chose :

    Les patchs vitaux :
    • Block Disc Updates (supprimer les mises à jours des jeux) : permet d'empêcher un jeu de mettre à jour la Wii, c'est indispensable, si vous ne l'activez pas, vous risquez fort de bricker votre console en insérant un jeu ;
    • No-Delete HAXX.JODI.DVDX.DISC.DISK.RZDx : permet d'empêcher la Wii de supprimer les chaînes détectées hack (comme la Chaîne Homebrew, alias Homebrew Channel), si vous ne l'activez pas, vous aurez peut-être un jour la surprise de tout perdre ;
    • Block Online Update (supprimer les mises à jours en ligne) : permet d'empêcher la console Wii de se mettre à jour, si par malheur vous tentez de le faire, la Wii renverra une erreur réseau, ce qui est très utile pour le jour où vous serez dans la Lune, ou que d'autres personnes moins averties utiliseront laWii.
    Les patchs utiles :
    • Replace Health Screen with Backmenu (remplacer l'écran de santé par le Systemmenu) : permet d'éviter d'avoir à appuyer sur A à chaque démarrage de la Wii et à chaque fois que vous choisirez "Menu Wii" dans le Menu "HOME". Très utile pour gagner du temps. Il devra cependant être désactivé le jour où vous devrez accéder au mode maintenance de la console ;
    • Re-enable Bannerbomb v2 (réactiver Bannerbomb v2) : pour les Wii en 4.3. Il permet de restaurer la faille Bannerbomb. Son utilité est subjective, car si un jour vous en avez besoin, vous pourrez utiliser l'option Load/Install Files du Priiloader à la place. N'oublions pas que le Priiloader ne fait qu'appliquer des patchs à la volée, et que s'il disparaît, les patchs ne tiendront plus. Cependant, cela peut toujours être utile de l'activer, ne sait-on jamais ce qui peut arriver ;
    • Region Free "..." : permet de dézonner la partie concernée (pour le Region Free Wii Games, permet de lancer des jeux Wii d'une autre régions), son utilité dépend de ce que vous comptez faire, mais ça ne coûte rien de l'activer. NB : l'option Region Free EVERYTHING permet de tout dézonner, dans ce cas, vous n'aurez pas besoin d'utiliser les autres Region Free, elle est cependant connue pour causer des erreurs (écrans verts au démarrage tant que l'option est activée) ;
    • Remove Diagnostic Disc Check (supprimer vérification disque de diagnostique) : permet de pouvoir lancer un jeu depuis le Rescue Mode. Beaucoup conseillent de l'activer, mais son utilité est là subjective, car en cas de brick, vous pourrez utiliser le Priiloader à la place, et si le Priiloader ne fonctionne pas, lepatch ne s'appliquera pas. La prudence restant de mise, il reste conseillé de l'activer ;
    • Remove NoCopy Save File Protection (supprimer la protection de copie) : permet de copier des fichiers de sauvegarde (jeux et chaînes), à l'origine interdit en copie, cela concerne surtout les jeux avec un mode réseau et les chaînes de Nintendo ;
    • Move Disc Channel (bouger la chaîne disque) : permet de pouvoir changer l'emplacement de la chaîne disque, seule chaîne normalement fixe.
    Les patchs "mauvaise surprise" (patchs pouvant entraîner des peurs et autres) :
    • Lock Systemmenu with "..." ("..." au démarrage du Systemmenu) : permet de verrouiller le Systemmenupar quelque chose (écran noir, divers messages d'erreurs...). Conçu à la base pour empêcher l'utilisation de la console dans certains moments (tard le soir pour inciter les enfants à aller dormir, réception d'invités néophytes qui risquent de faire des erreurs et bricker la console...), cela cause bien entendu une peur bleue à ceux qui activent tous les patchs sans même les lire en se disant que plus y en a, plus c'est bon pour la santé ;
    • Force Disc Games to run under IOS249 (forcer les jeux à utiliser l'IOS 249) : peut dans certains cas entraîner un freeze (plantage) immédiat de la console lors de l'insertion d'un jeu (original ou non) ou du démarrage de la console avec un jeu ;
    • OSReport... USBGecko : Pour les développeurs.

    Le meilleur moyen d'installer le Priiloader est de le faire avec Sciifii.

    D - La Faille Trucha
    Cette faille offre la possibilité d'installer et de lancer du contenu non signé par Nintendo. Si par malheur votreWii est brickée et que vous désirez essayer la manipulation SaveMii/SaveMiiFrii, pour utiliser les DVD Autoboot(qui ne sont pas signés par Nintendo), il vous faudra absolument la faille Trucha sur votre console. Heureusement pour nous, tous les tutoriels de hacks restaurent la faille Trucha. Cependant, la plupart des tutoriels ne le font que sur l'IOS 36 ou 38 (voire 236).
    Or, pour cette méthode, il sera nécessaire d'avoir également l'IOS du Systemmenu patché avec la faille Trucha.

    Voici une liste des IOS utilisés par les Systemmenus :
    • 1.0 : IOS9 (v1034)
    • 2.0 : IOS11 (v10)
    • 2.1 : IOS11 (v10)
    • 2.2 : IOS20 (v12)
    • 3.0 : IOS30 (v1037)
    • 3.1 : IOS30 (v1039)
    • 3.2 : IOS30 (v1040)
    • 3.3 : IOS30 (v2576)
    • 3.4 : IOS50 (v4889)
    • 4.0 : IOS60 (v6174)
    • 4.1 : IOS60 (v6174)
    • 4.2 : IOS70 (v6687)
    • 4.3 : IOS80 (v6944)
    La question qui se pose est : "Comment restaurer la faille Trucha sur l'IOS du Systemmenu ?". Deux cas possibles :
    • Firmware 3.2 et moins : rien à faire car il est déjà naturellement "truché" ;
    • Firmware 3.3 et plus : deux possibilités :
    • Utiliser un homebrew adapté pour faire le travail (recommandé) : Dop-Mii. Attention, beaucoup de sites proposent la version "Wiibrew Edition" de Dop-Mii, cette version contient toutes les fonctionnalités de Dop-Mii, sauf... le patching d'IOS (pour ceux qui ne suivent pas, c'est cette fonctionnalité qui nous intéresse). Attention donc à bien utiliser la version originale.

      Une fois Dop-Mii lancé, choisissez la première option, validez les boîtes de dialogues et rendez-vous dans le menu "BC, IOS, MIOS", utilisez alors les flèches gauche et droite de votreWiimote pour choisir l'IOS correspondant à celui de votre Systemmenu, appuyez alors sur + pour l'installer (ATTENTION : vous ne devez surtout pas choisir une version avec "STUB" comme commentaire, la version proposée par défaut est normalement correcte. Si Dop-Miivous annonce ensuite que vous êtes en train d'installer un stub, refusez et recommencez avec la bonne version) ;
    • Les corps (ciospack/corp, darkcorp, etc.). Un corp prend tous les IOS (ou presque), de votre console et les patche pour pouvoir lire les backups de jeux. Parmi les patchs, il y a Trucha (voire encore mieux : la suppression pure et simple de la vérification de signature). Cette solution doit cependant être réservée aux personnes désireuses d'utiliser un corp, car elle effectue de très nombreuses modifications au sein du système de votre Wii.


    E - La meilleure protection : bon comportement

    La meilleure protection contre le brick, ce n'est pas un logiciel qui vous permettra de réparer (éventuellement) votre erreur précédente, non. C'est... de ne pas faire d'erreur !
    Avant d'entreprendre une action, il faut que vous vous posiez certaines questions, en voici une liste :
    • Que va faire cette manipulation dans la console ?
    • Comment va réagir la console à la suite de ça / Est-ce que cela représente un risque ?
    • Est-ce que je comprends vraiment ce que je fais / Est-ce que je suis en train de me lancer à l'aveugle ?
    Vous devez être capables de répondre précisément à chaque question. Si ce n'est pas le cas, faites une recherche sur Internet (Google, les forums), pour obtenir les avis de ceux qui ont déjà fait cette manipulation (d'où l'intérêt des retours positifs), ou tentez de comprendre ce que vous faites. Si vous avez toujours un doute, posez la question sur le forum (attention, si la question a déjà été posée, vous avez déjà la réponse à la question).
    Sur la prochaine page, vous trouverez la liste des homebrews à télécharger pouvant vous aider dans les différentes manipulations que nous vous avons présentées.
    A - Téléchargements
    Sur cette page, les différents homebrews qui peuvent vous être utile pour les manipulations de ce tutoriel.
    B - Sciifii

    Version actuelle : 5 bêta MOD R004b (par MAtt22)​

    Sciifii est un homebrew de hack élaboré par la Team Wiigen (modifié par MAtt22, modérateur de nos forums). Cet homebrew est très puissant et polyvalent. Il est surtout utilisé dans les tutoriels de hack tels que "Le meilleur du hack" et "Hack facile pour Wii 4.3".

    Cet outil est très utile pour débricker une Wii, car il permet de réinstaller la totalité des IOS ainsi que leSystemmenu très facilement.

    NB : Sciifii ne fonctionne correctement que si lancé depuis HBC 1.0.7b+ ou Priiloader 0.6+. Si vous n'avez pas de connexion à Internet, vous devrez attendre 2 à 3 minutes sur le menu de la HBC avant de le lancer.

    Il est à noter que si la Wii n'est pas connectée à Internet, vous aurez besoin de l'offline Downloader de Sciifiipour télécharger les fichiers en question nécessaires au fonctionnement de celui-ci.

    Images :

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !


    Menu principal

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !


    Menu avancé
    SciiFii v5 beta MOD MAtt22 (r004b)

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    SciiFii v5 beta MOD MAtt22 (r004b) OFFLINE

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    C - Dop-Mii

    Version actuelle : 16
    Dop-Mii est un très bon homebrew pour la gestion de la Wii. Il est, lui aussi, puissant, polyvalent et souvent utilisé pour mettre à jour/changer la version installée des IOS/des chaînes, mais aussi pour mettre à jour/downgrader son Systemmenu (mettre à jour son firmware correspond à mettre à jour ses IOS/ses chaînes/son Systemmenu).

    Cet homebrew très utile permet donc de réinstaller de manière sécurisée un paquet de choses, sans réel risque de brick (ne pas s'amuser à débrancher/éteindre la console pendant l'installation) et de se sortir facilement d'un brick.
    Dop-Mii peut fonctionner avec l'AHBPROT (uniquement si lancé depuis HBC 1.0.7b+, Priiloader 0.6+ ou lecboot2), dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'avoir un IOS patché pour effectuer les manipulations proposées par Dop-Mii. Préférez toujours utiliser l'AHBPROT si Dop-Mii vous le propose (s'il ne vous le propose pas, c'est que vous ne réunissez pas les conditions nécessaires, choisissez alors un IOS patché avec au minimum la faille Trucha).

    Dop-Mii se décompose en différents menu :
    • Le menu BC/IOS/MIOS, permet la gestion des IOS ainsi que du mode Gamecube de la Wii (BC et MIOS).
      L'écran en haut à gauche vous permet de faire votre choix (le choix de l'IOS et de sa version - par défaut la dernière version non STUB de chaque IOS - ; dans les boîtes de dialogues, elle permet de choisir entre les différentes propositions.
      L'écran en haut à droite indique la version actuellement installée.
      L'écran du bas lui donne des détails sur l'IOS/version sélectionné.
      Dans ce menu, les flèches gauche et droite permettent de choisir l'IOS à gérer et sa version.
      Les flèches haut et bas permettent de changer entre le choix de l'IOS et le choix de la version.
      La touche + permet d'installer (et donc remplacer si déjà installé) l'IOS et la version choisie.
      La touche - permet de supprimer l'IOS sélectionné (/!\ À ne jamais faire sauf mention contraire /!\).
      La touche A permet de valider les différentes indications proposées par les boîtes de dialogues, et d'accepter les propositions de Dop-Mii.
      La touche B permet d'annuler l'opération en cours (si elle n'est pas encore lancée), et de refuser les propositions de Dop-Mii et de revenir au menu précédent.
      Maintenir la touche A en appuyant sur + permet d'installer l'IOS demandé sur un autre slot (emplacement), cet emplacement ne doit pas contenir d'IOS actuellement.
      La touche Home permet de quitter l'homebrew.
    • Le menu Channels, permet la gestion des chaînes installées.
      Son utilisation est très similaire à celle du menu BC/IOS/MIOS.
    • Le menu System menu, permet la gestion du Systemmenu de la Wii. /!\ Bien que Dop-Mii possède beaucoup de sécurités et de protection à ce sujet, ne pas installer n'importe quoi si vous n'êtes pas sûr, préférez poser des questions auparavant.
      Dans ce menu, les flèches gauche et droite permettent de choisir la version du Systemmenu à installer et sa région.
      Les flèches haut et bas permettent de changer entre le choix de la version du Systemmenu et le choix de sa région.
      La touche + permet d'installer (et donc remplacer) le Systemmenu choisi (version et région). NB : Dop-Miivérifiera si l'IOS nécessaire au fonctionnement du Systemmenu choisi est installé. Si ce n'est pas le cas, il l'installera avant.
      La touche A permet de valider les différentes indications proposées par les boîtes de dialogues, et d'accepter les propositions de Dop-Mii.
      La touche B permet d'annuler l'opération en cours (si elle n'est pas encore lancée) et de refuser les propositions de Dop-Mii et de revenir au menu précédent.
      La touche Home permet de quitter l'homebrew ;
      NB : Toujours accepter de restaurer le Priiloader à la fin de l'installation du Systemmenu.
    • Le menu boot2 affiche la version actuelle du boot2 et si la version est inférieure à 4, vous propose de la mettre à jour (/!\ Attention : Utilisateurs avertis uniquement! /!\).
    • Le menu Scan permet d'obtenir des informations sur les IOS installés ainsi que leurs failles (plante assez souvent).
    Dop-Mii v16

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    Vous voilà arrivés au terme de ce tutoriel sur les précautions à prendre et les comportements à adopter pour éviter le brick de la console. Un autre tutoriel sur les méthodes de débrickage d'une Wii viendra en complément de ce présent tutoriel. ​
    Source : WiiGen​
     
    Pwnster59 et Zinedine_13 aiment ça.


  2. Dede'

    Dede' Ex-Modo Ancien staff

    Inscrit:
    12 Décembre 2011
    Messages:
    6 391
    Appréciations:
    2 308
    Points:
    3 271
    Big Tuto à mettre en important car sa sert et c'est toujours bon à savoir +1
     
  3. AnGe

    AnGe Invité

    Membre banni je ferme et je déplace.
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page

Publicité