1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

[Partie 5, sûrement la fin] Père retranché dans la grue à Nantes

Discussion dans 'Discussions générales' créé par GGZ mathaafack, 18 Février 2013.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. GGZ mathaafack

    GGZ mathaafack Membre Premium Premium

    Inscrit:
    19 Décembre 2012
    Messages:
    5 490
    Appréciations:
    1 727
    Points:
    6 293
    Nantes : le père retranché sur la grue annonce qu'il redescend
    [​IMG]

    Les ministres de la

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    et déléguée à la famille

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    et Dominique Bertinotti ont reçu lundi les associations soutenant l'action de Serge Charnay, retranché depuis vendredi sur une grue à Nantes. «Les associations ont reconnu que les lois françaises étaient plutôt intéressantes», a déclaré Taubira à l'issue de cette réunion, en affirmant qu'elle allait revoir encore ces associations. femmes ministres qui n'ont en rien à foutre des pères», a aussitôt lancé par téléphone sur BFM TV Serge Charnay, du haut de sa grue. Il a également annoncé son intention de redescendre immédiatement.

    Serge Charnay vient de passer sa troisième nuit en haut de la grue pour réclamer le rétablissement du droit de garde de son fils. Il pourrait mettre fin à son action spectaculaire à l'issue de la réunion au ministère de la Justice.

    Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, était lui-même intervenu dimanche après-midi, demandant à deux de ses ministres, Christine Taubira (Justice) et Dominique Bertinotti (Famille), de recevoir cette semaine «l'association SOS Papa (ndlr: 16 000 adhérents) et d'autres associations de défense des droits des pères».

    «Je vais revenir à un processus normal», affirme le père

    «Je vais revenir dans un processus normal», a affirmé lundi matin Serge Charnay. Il a indiqué qu'il souhaitait à l'avenir «prendre contact» avec son avocat, «étudier les propositions de logement et aussi juridiques qui m'ont été faites», tout en soulignant qu'il se méfiait «du fonctionnement de l'enceinte judiciaire et des magistrats». Les policiers «m'ont monté de l'eau à boire hier et je vais tester leurs intentions en leur demandant à manger aujourd'hui», a-t-il précisé. «Je ne regrette absolument pas» d'avoir emmené mon fils «l'année dernière deux mois en Ardèche, car sinon je ne l'aurais pas vu», a-t-il encore expliqué.

    Un avocat à sa disposition au tribunal

    Dans un communiqué, dimanche, révélant une série d'éléments graves attribués au père, l'avocate de la mère de l'enfant, né en 2006, avait fait état de deux soustractions d'enfant - l'une de 15 jours en 2010 et une seconde de deux mois et demi en 2011 - ainsi que de propos menaçants de Serge Charnay à l'égard de la mère de son fils. Selon elle, à la suite de ces soustractions, «la cour d'appel de Rennes a suspendu le droit d'accueil du père».

    Le préfet de Loire-Atlantique, Christian Galliard de Lavernée, avait également renouvelé dimanche la proposition des autorités permettant au père de déposer lundi matin «une requête expresse au tribunal pour réexaminer sa situation». «Un avocat sera à sa disposition au tribunal», avait assuré le préfet.

    Bertinotti : «Notre système manque de médiation familiale»

    Invité lundi matin sur Europe 1, Dominique Bertinotti a concédé que «notre système manque de médiation familiale. Au Québec, c'est quelque chose qui fonctionne. En France, seuls 4 à 8% des divorces ont fait l'objet d'une médiation». La ministre de la Famille a reconnu, concernant les gardes accordées aux mères ou aux pères, qu'«il peut y avoir un déséquilibre en terme de chiffres. Mais je ne suis pas la ministre du père contre la mère.» Elle s'est dite clairement opposée à d'une garde alternée automatique pour les enfants de plus de deux ans.

    Dimanche, après avoir annoncé à la presse une «animation»,

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    , «sauver les enfants de la justice» et dessiné un coeur, après être descendu en rappel de 4 à 5 mètres depuis le sommet. Il avait reçu de l'eau et des vivres, après être resté plus d'une journée sans ravitaillement.

    L'action de Serge Charnay intervient à quelques jours d'une journée nationale de manifestation pour les droits des pères, programmée par l'association SVP Papa mercredi à Nantes, ville du Premier ministre.

    Source :

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

     


  2. ZepekBinks

    ZepekBinks Membre Premium Premium

    Inscrit:
    18 Janvier 2012
    Messages:
    2 023
    Appréciations:
    327
    Points:
    4 526
    Enfaite j'ai rien compris pourquoi il monte la il est bourrée ? :trollface:
     
  3. GGZ mathaafack

    GGZ mathaafack Membre Premium Premium

    Inscrit:
    19 Décembre 2012
    Messages:
    5 490
    Appréciations:
    1 727
    Points:
    6 293
    Car il n'a pas eu la garde de son enfant face au tribunal des enfants.
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page

Publicité