1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Onduleur, protéger votre PC de la coupure

Discussion dans 'Corbeille' créé par SeeQz_iTaazer, 6 Février 2012.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. SeeQz_iTaazer

    SeeQz_iTaazer ~ TahWiza GFX / VFX / PLAYER <3 ~ Ancien staff

    Inscrit:
    29 Novembre 2011
    Messages:
    0
    Appréciations:
    24
    Points:
    0

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !


    Les coupures de courant peuvent altérer votre matériel informatique. Pour peu que votre installation ne soit pas stable ou qu’elle soit sujette à des baisses de tensions, cela peut rapidement devenir problématique. Heureusement, il existe une solution : l’onduleur. Ce périphérique est une grosse batterie qui permet de conserver l’alimentation de votre ordinateur lors d’une panne ou d’une microcoupure de courant.
    Si vous habitez à la campagne, vous avez sûrement déjà eu le problème : une coupure de courant inopinée qui vous fait perdre votre travail ou qui grille littéralement votre modem. La solution a un nom : onduleur.
    L'UPS (ASI en français, Alimentation Sans Interruption) est — en simplifiant — une grosse batterie externe qui va permettre d'alimenter plusieurs appareils en cas de panne de courant. Contrairement aux idées reçues — et pour peu que vous n'ayez pas un ordinateur de gamer avec deux cartes graphiques en SLI/CrossFire —, les onduleurs restent abordables : moins de 150 € pour des produits de qualité.
    [​IMG]
    Un onduleur sert à deux choses : alimenter les appareils en cas de coupure de courant, mais aussi — dans beaucoup de cas — à filtrer les perturbations.​
    En effet, on trouve en fait trois types d'onduleurs : les OffLine, les OnLine et lesLine Interactive. Le premier est le plus simple et le moins cher : une simple batterie qui remplace le secteur en cas de panne. Il ne filtre pas les perturbations. Le second travaille en permanence sur la batterie, qui est chargée en amont par le secteur. L'avantage est une tension très stable, le désavantage est le coût élevé. Ils sont destinés dans la majorité des cas aux serveurs. Le troisième, le plus intéressant, est le Line Interactive. L'onduleur est en fait capable de gérer les perturbations classiques : les hausses de tension sont absorbées, les chutes de tension corrigées par la batterie.
    Pour un usage grand public, seul le Line Interactive est conseillé : les modèles OffLine ne filtrent pas correctement les perturbations et les modèles OnLine sont trop onéreux.
    La puissance
    Une des choses à prendre en compte est la puissance de l'onduleur : elle est directement conditionnée par ce que vous allez brancher dessus. Premier point, les constructeurs mettent généralement en avant la puissance apparente en VA (Volt Ampère), qui n'a en fait pas d'intérêt. Ce qu'il vous faut vérifier, c'est la puissance utile exprimée, en Watts (pour mieux comprendre la différence entre VA et W, nous vous renvoyons à notre dossier sur le Fonctionnement d'une alimentation). Pour notre test, nous avons utilisé un APC Back-UPS ES 700VA, qui offre une puissance réelle de 405 W, une valeur indiquée dans la fiche technique.
    Calculer la puissance demandée
    Il va ensuite falloir calculer la puissance nécessaire à vos différents appareils. L'onduleur va généralement servir à protéger la connexion à Internet et il faut prendre en compte la consommation du modem. En visant (très) large, il faut compter 20 W pour ce dernier, même si certains modèles descendent sous les 5 W. Attention, les modules CPL consomment aussi environ 5 W. Ensuite, il faut compter l'énergie nécessaire pour l'écran — entre 20 W pour un écran économe et 120 W pour un écran de 30 pouces — et éventuellement un NAS. Pour ce dernier, comptez entre 10 et 15 W pour le NAS même et 10 W par disque dur 3,5 pouces. Les valeurs sont volontairement surévaluées pour éviter les problèmes de surcharge.
    Du côté du PC
    [​IMG]
    Pour le PC, c'est un peu plus compliqué. Si un nettop ou une machine économe comme un Mac mini peut demander moins de 20 W en fonctionnement, une machine de joueur demande bien plus. Nos confrères de Canard PC proposent un petit outil parfait pour calculer la consommation moyenne d'un PC. l'exemple choisi est celui d'une machine basée sur un Core i5 2500, une GeForce GTX 570 et des composants classiques (carte mère milieu de gamme, 8 Go de RAM). Nos confrères recommandent une alimentation de 500 W, sachant que la machine devrait consommer 300 W en jeu.​
    En pratique
    L'indicateur de nos confrères est intéressant, mais n'est pas à prendre au pied de la lettre : on peut supposer qu'en cas de coupure de courant, vous n'allez pas essayer de compresser un Blu-ray tout en jouant, mais plutôt essayer d'éteindre rapidement l'ordinateur. Le tout est de choisir un onduleur suffisamment puissant : dans le cas de la machine citée, couplée à un écran de 24 pouces et un modem, un onduleur capable de fournir au moins 400 W est pour nous le minimum. Mieux vaut prendre un peu de marge car plus la consommation sera élevée, moins l'autonomie de l'onduleur sera longue. Par exemple, notre modèle de test ne tiendra pas plus de 4 minutes sous une charge de 400 W.
    Tom's Hardware > Tous les dossiers > Périphériques > Onduleurs > Onduleur : protéger votre PC de la coupure
    L'entretien, le choix du modèle
    Une fois la puissance nécessaire déterminée, le choix du modèle s'impose.
    Les modèles APC (Schneider Electric) ou Eaton (Merlin gerin en gamme grand public) font figure de références, mais d'autres marques seront sans doute tout aussi valables. Un modèle Line Interactive est bien évidemment préférable.
    Le choix du format et du nombre de prises est important. Certains onduleurs se présentent sous la forme d'une grosse multiprise, d'autres sont en forme de mini tour, plusieurs formats existent. Il faut aussi vérifier le nombre de prises qui tirent parti de la batterie : notre modèle propose par exemple huit prises, mais il n'y en a que quatre qui sont reliées à la batterie, les quatre autres sont simplement protégées contre les surtensions.
    [​IMG]
    Certains modèles proposent aussi de protéger des câbles RJ11 (téléphone) etRJ45 (Ethernet) contre les surtensions, ce qui peut être intéressant. Enfin, nous allons le voir, beaucoup de modèles peuvent se connecter à un ordinateur pour gérer directement la sauvegarde et l'arrêt en cas de problèmes.
    Dernière fonction parfois présente, une prise intelligente. Pour limiter la consommation des appareils en veille, il est possible de déterminer une prise maître. Lorsque l'équipement placé sur cette dernière (typiquement le PC) est coupé, les autres prises (esclaves) couperont automatiquement l'alimentation après quelques minutes.
    L'entretien
    Les UPS ne nécessitent pas d'entretien particulier, en dehors bien évidemment de la batterie. Souvent au plomb pour des questions de coût et de puissance, sa durée de vie n'est pas illimitée. Concrètement, il faudra changer la batterie tous les 2 à 5 ans (en fonction de l'usage). Sur notre modèle APC, une batterie de remplacement vaut 35 €.
    La connexion à un PC
    Les onduleurs peuvent se connecter à un ordinateur. Comme nous allons le voir dans la suite, les systèmes récents prennent bien en charge ce type de périphériques sans pilotes, même si des logiciels dédiés (fournis) permettent de régler plus finement le fonctionnement. Attention à un point, les câbles USB sont (malheureusement) rarement standard. APC utilise par exemple une prise USB mâle de type A du côté du PC et une prise RJ11 du côté de l'onduleur.
    [​IMG]
    Sous Windows, les onduleurs sont pris en charge directement. Il suffit de brancher le câble USB pour que le pilote s'installe automatiquement (sous Windows 7 en tout cas). Une fois installé, l'onduleur est vu comme une batterie et les options habituelles de gestion sont présentes. Sur notre ordinateur de test, un portable, l'onduleur est vu comme une seconde batterie (ici sous le nom batterie à court terme). Windows peut afficher la charge restante et l'autonomie, calculée en temps réel comme sur un PC portable, en fonction de la consommation mesurée. La précision de cette valeur dépend évidemment fortement des appareils et certaines machines peuvent ne pas la calculer.
    Au niveau de la gestion, APC — marque du modèle que nous avons testé — propose un logiciel dédié, PowerChute. Ce dernier donne des informations sur le matériel, l'autonomie mesurée et la possibilité d'éteindre l'ordinateur après un certain temps, en fonction de la charge restante, etc.
    [​IMG]
    D'autres solutions existent et comme l'onduleur est reconnu comme une batterie, il est assez simple de modifier les réglages. On peut par exemple régler l'ordinateur pour limiter la fréquence du CPU dès que l'onduleur est activé, passer en veille rapidement, etc. Attention, certaines fonctions demandent un support au niveau du BIOS et parfois du processeur. Certains modèles ne peuvent en effet pas changer de fréquence à la volée (les Atom desktop, par exemple).​
    Globalement, le support est de bonne qualité sous Windows et de logiciels adaptés existent.
    La prise en charge sous Mac OS X
    Les onduleurs sont en général bien gérés par Mac OS X. Le système d'Apple prend en charge les UPSdirectement, sans pilotes externes, et une nouvelle source d'alimentation apparaît simplement dans les préférences système.
    Il est donc possible de programmer l'arrêt de la machine dès que la source d'alimentation est l'ASI. On peut soit programmer l'arrêt après un temps déterminé, soit en fonction du temps restant en fonctionnement sur l'UPS — une valeur calculée en direct — ou soit en fonction du pourcentage de batterie restant. Dans tous les cas, attention : le système va lancer un arrêt classique et si un programme bloque l'arrêt en demandant une intervention de l'utilisateur — typiquement un document à sauvegarder —, la machine ne sera pas éteinte.
    [​IMG]
    Petite subtilité due à Mac OS X (et assez logique), les options ne sont pas disponibles sur les ordinateurs portables. C'est assez logique, dans le sens où un modèle déjà doté d'une batterie n'est pas destiné à être protégé contre les coupures de courant.​
    Lors de nos tests avec un onduleur, nous avons branché un MacBook Pro 17 pouces (batterie vidée auparavant, donc en charge sur l'UPS), un écran de 27 pouces, un modem ADSL, un boîtier Time Capsule (NAS avec un disque dur de 2 To) et un boîtier intégrant un GPU externe (GeForce GT120). L'onduleur d'une puissance de 405 W a tenu la charge sans problème et la batterie a fonctionné pendant environ 20 minutes.
    Au final, si vous vivez dans un endroit à risque, un onduleur est un bon investissement, tout comme une alimentation de qualité. Les modèles milieu de gamme valent environ 100 € et peuvent protéger un ordinateur de bureau classique. Et si ceux qui utilisent des ordinateurs portables peuvent évidemment se passer d'un onduleur, protéger un modem ou un NAS — qui contient souvent les sauvegardes des données — est aussi une bonne idée.
    Sans avoir testé en profondeur le matériel, les marques reconnues comme APC, Merlin Gerin ou Eaton sont de bons choix.
    Source : Tom's Hardware
     


  2. branix1000

    branix1000 Membre

    Inscrit:
    2 Décembre 2011
    Messages:
    4
    Appréciations:
    0
    Points:
    11
    Peut etre utile lol..
     
  3. SeeQz_iTaazer

    SeeQz_iTaazer ~ TahWiza GFX / VFX / PLAYER <3 ~ Ancien staff

    Inscrit:
    29 Novembre 2011
    Messages:
    0
    Appréciations:
    24
    Points:
    0
    C'est plus si t'habite a la campagne , toi t'habite dans les quartiers connus du Havre comme moi donc ça ne te servira pas de trop :ok:
     
  4. branix1000

    branix1000 Membre

    Inscrit:
    2 Décembre 2011
    Messages:
    4
    Appréciations:
    0
    Points:
    11
  5. MonOnduleur

    MonOnduleur Membre

    Inscrit:
    6 Février 2012
    Messages:
    1
    Appréciations:
    0
    Points:
    11
    Effectivement cetraines zones souffrent d'une couverture éléctrique de qualité médiocre...

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    est un site professionnalisé dans la vente de matériel de protection électrique (Onduleurs EATON gamme powerware), les prix sont discounts est la qualité EATON est au rendez-vous!

    Une nouvelle gamme fort intéressante "off line" (pour des milieux faiblement perturbés) pour une utilisation personnelle, rapide, simple et multiple vient d'être lancée et ce à des prix très intéressants: La gamme EATON 3S (

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    )

    En tout cas pour ce qui est d’une utilisation informatique / gaming, il faut privilégier un onduleur type « line interactive » (

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    ) voir si le besoin s’en fait ressentir « on line » (

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    )!
    Et si je peux me permettre faire très attention au facteur de puissance (gage de qualité), en général 0.9 sur des onduleurs de qualité et bien regarder les spécifications techniques.

    A noter que la gamme 5110 "line interactive" est fanless ce qui peut être très appréciable:

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !



    Bonne soirée et bonne protection!
     
  6. SeeQz_iTaazer

    SeeQz_iTaazer ~ TahWiza GFX / VFX / PLAYER <3 ~ Ancien staff

    Inscrit:
    29 Novembre 2011
    Messages:
    0
    Appréciations:
    24
    Points:
    0
    Ahahah merci pour ton coup de pub ;D
     
  7. AnGe

    AnGe Invité

    Membre banni je ferme et je déplace.De plus quand il y à un orage il est préférable de couper le courant des appareils électriques susceptible de "cramer"
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page

Publicité