• Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.


Marseille : l'homme tué par balles est le fils de José Anigo

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

♛HardPlayer♛

Célèbre Lobbyman
Premium
Inscrit
3 Juillet 2012
Messages
1 674
J'aime
394
Points
4 793
#1
C'est le fils d'une figure de la cité phocéenne qui a été abattu cet après-midi à Marseille. Adrien Anigo, le fils du directeur sportif de l'Olympique de Marseille, a été abattu alors qu'il était au volant d'une Twingo noire de location, dans le XIIIe arrondissement. Ce crime porte à quinze le nombre de morts dans des règlements de comptes dans la région depuis le début de l'année.

Les faits sont survenus aux alentours de 15h45, avenue Jean-Paul Sartre, près de la station de métro Frais Vallon. Selon les premiers éléments de l'enquête, deux pistolets automatiques de calibre 9 mm ont été utilisés. La victime se trouvait à bord d'une Twingo quand elle a été prise pour cible par deux individus circulant sur une moto ou un scooter de grosse cylindrée. Ils lui ont tiré dessus à bout portant, à travers la vitre du véhicule. Le fils de José Anigo a été touché à la tête et à la carotide.

Plusieurs étuis de munitions ont été retrouvés sur place, a ajouté le procureur, sans pouvoir à ce stade donner plus de précisions. Alertés, les marins-pompiers n'ont pas pu réanimer la victime. Quatre véhicules et 14 hommes sont intervenus sur les lieux.

Ce matin vers 5h45, c'est un employé de la société de collecte d'ordures ménagères Urbaser qui se rendait à son travail à La Ciotat, près de Marseille, qui est mort devant son entreprise, tué par quatre individus encagoulés.

Fusillade à la sortie d'une bôte de nuit du centre-ville


Ces dernières semaines, pas moins de trois personnes avaient été tuées dans la région. Le 22 juillet, un quadragénaire avait été tué de plusieurs balles de Kalachnikov après une impressionnante course-poursuite, le 29 juillet le corps partiellement brûlé d'un jeune homme de 22 ans avait été découvert aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône), tué d'une balle dans la tête et le 19 août un homme de 25 ans, qui avait déjà fait l'objet de deux tentatives d'assassinat, est mort criblé de balles dans le quartier de l'Estaque, au nord de Marseille.

Le nombre de blessés dans ces faits de violence armée est en forte augmentation. Pas plus tard que dimanche dernier, trois hommes âgés de 21 à 29 ans ont été blessés par balles dans le centre-ville de Marseille lors d'une fusillade à la kalachnikov et au pistolet 9 mm, à la suite d'une altercation en boîte de nuit. Vendredi 30 août, un jeune homme était grièvement blessé à la tête.

Le 20 août dernier, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'était rendu dans la cité phocéenne, accompagné de 5 ministres pour annoncer des renforts policiers, au lendemain d'un nouveau règlement de comptes mortel. Mesures qui depuis alimentent la polémique, le maire de Marseille réclamant plus. Ce dernier a très mal pris l'annonce, mercredi, de renforts policiers à Lille, estimant que le gouvernement «méprisait» sa ville et qu'il avait pris une «décision partisane» alors que sa ville doit, selon lui, composer avec des renforts «au compte-gouttes».

Source: LeParisien
 

AWOYZ

Membre Premium
Premium
Inscrit
16 Avril 2013
Messages
1 903
J'aime
625
Points
4 766
#5
J'habite à marseille, ma mere étais sur la route, derriere les motos, j'étais au téléphone avec elle.
J'étais en stress total ..

ENFIN ON S'EN FOU DE MA VIE

R.I.P...
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.


Discussions similaires