1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Rejeter la notice

Le Boîtier

Discussion dans 'Windows' créé par Shuri'Kn, 22 Janvier 2013.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Shuri'Kn

    Shuri'Kn Animateur De Section Windows & Mac & Linux Premium

    Inscrit:
    21 Décembre 2011
    Messages:
    3 880
    Appréciations:
    1 097
    Points:
    5 491
    Le boîtier n'est pas qu'une simple boîte destinée à contenir tous les éléments internes de votre PC. La

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    et les périphériques internes étant fixés sur lui (

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    ,

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    , etc...), son choix devient donc primordial.

    [​IMG]

    On différencie les boîtiers par différents facteurs :
    Le format :
    Il existe différents formats de boîtiers conçus au fur et à mesure des années :
    Le format AT :
    Apparu avec les premiers 286, le format AT est le premier format standardisé (au niveau des dimensions et connectiques) à avoir été adopté (avant le format AT, les constructeurs construisaient leurs boîtiers avec des formats propriétaires). Il a permis aux assembleurs de se développer étant donné la nouvelle standardisation des composants. La faible place disponible pour les composants internes a expliqué en partie son abandon.
    Le format ATX :
    Successeur du format AT, le format ATX (apparu en 1997) permet une meilleure ventilation des périphériques internes et apporte aussi un gain de place. C'est le standard actuel qui n'a pas beaucoup évolué durant toutes ses années d'existence, hormis le passage à l'ATX 2 qui a apporté de menues évolutions :
    [​IMG]
    Le format ATX 2.0 :
    Simple évolution au niveau de l'alimentation, le format ATX 2.0 ne se distingue de l'ATX que par une alimentation disposant d'une prise carrée délivrant du +12 Volts :
    [​IMG]
    Le format BTX :
    Inventé par Intel, le format BTX permet d'améliorer encore la circulation de l'air dans le boîtier. Il est aussi destiné à rendre les PC plus compacts car selon Intel, il serait possible de faire tenir deux boîtiers au format BTX dans l'espace occupé par un boîtier au format ATX. Ce format n'est pas destiné à remplacer l'ATX à court terme, car il n'est présent que sur certaines cartes-mères haut de gamme.
    [​IMG]
    Le format Mini-ITX :
    Il s'agit de plateformes à faible consommation d'énergie, de faibles dimensions (17cm*17cm pour une carte-mère au format mini ITX). Ces plateformes peuvent être des mini PC ou encore des PC plats ne comportant pas de lecteur CD par exemple.

    Les emplacements (ou baies) :
    Un boîtier possède plusieurs emplacements pour pouvoir y stocker les périphériques. Ce nombre varie en fonction de chaque boîtier.
    Les emplacements 3,5 pouces sont destinés aux disques durs et lecteurs de disquettes. Ceux-ci peuvent être internes ou externes. Quand ils sont internes, ils se trouvent à l'intérieur du boîtier et ne sont démontables qu'en ouvrant celui-ci.
    Les emplacements 5,25 pouces accueillent les graveurs de CD ou bien les

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    , de DVD, etc. Ce sont eux qui, en général, déterminent les dimensions d'un boîtier. En effet, avec un emplacement 5,25 pouces, le boîtier est considéré comme Mini-Tour, avec 3 comme un Moyen-Tour, et avec 5 comme un Grand Tour. Il existe aujourd'hui les Mini-PC (aussi appelésBarebones) qui sont les plus petits boîtiers jamais conçus, ils disposent la plupart du temps de deux emplacements 5 pouces 1/4 et de deux emplacements 3 pouces 1/2 (l'un étant interne, l'autre externe).

    Le refroidissement :
    [​IMG]
    Aujourd'hui, un bon ventilateur sur son processeur ne suffit plus. Il faut évacuer la chaleur produite par le processeur et la carte graphique, de plus en plus puissants et devant dissiper de plus en plus de chaleur. Le ventilateur de l'alimentation ne suffit donc pas à faire circuler un courant d'air suffisamment frais pour assurer un fonctionnement optimal des composants du PC. De plus, si on dispose de 2 disques durs ou plus dans sa machine, il faut absolument penser à les ventiler. Un ventilateur est alors obligatoire si on ne veut pas tout simplement faire griller son processeur ou ses composants !
    Sur quelques boîtiers, il existe même des ventilateurs qui se trouvent devant les disques durs, il n'y alors plus aucun risque de surchauffe concernant ceux-ci !
    Une fois que l'air frais est entré par l'avant, il faut l'évacuer. Il est préférable de créer une dépression dans le boîtier, autrement dit, mettre un ventilateur de plus en extraction. Cependant, il ne faut pas ajouter trop de ventilateurs, le niveau sonore deviendrait alors trop envahissant pour être supportable. Il faut placer les ventilateurs de telle sorte que les ventilateurs situés en haut extraient l'air chaud du boîtier vers l'extérieur, tandis que les ventilateurs situés en bas alimentent le boîtier en air frais. Vous pourrez si vous souhaitez refroidir plus efficacement vos composants opter pour d'autres solutions de refroidissement, comme le Watercooling par exemple.

    La qualité d'assemblage et de finition :
    Element important mais très souvent négligé ou oublié (à tort) par l'acheteur, la qualité du boîtier se révèle être essentielle. Bien souvent, les gens souhaitent une configuration haut de gamme et sont donc prêts à y mettre le prix, en revanche ils refusent d'investir un peu d'argent dans un boîtier digne de ce nom. Et pourtant, il y a de nombreuses différences entre un boîtier à 40 euros et un autre à 150 ! D'une part, la structure en elle-même est nettement plus soignée sur les boîtiers haut de gamme : Il vous sera quasiment impossible de plier un boîtier bien conçu (et donc cher) mais vous serez également assuré(e) de pouvoir monter vos composants sans forcer comme un demeuré au risque de les abîmer.
    L'alimentation (généralement fournie) sera également de bien meilleure qualité et pourra vous rendre service dans le futur en servant de fusible entre le courant EDF et votre carte-mère, contrairement à ce qu'il se serait passé avec une alimentation bas de gamme qui aurait pu claquer directement (et faire fumer votre carte-mère avec).
    Le montage de votre PC sera également grandement facilité avec un boîtier bien conçu, car ils intègrent généralement des mécanismes permettant de monter les lecteurs de disques durs ou de DVD Rom en les clipsant, sans vis. Ces systèmes offrent une bonne résistance et permettent en plus d'éviter les vibrations, ce qui ne peut que rendre la configuratin plus silencieuse.

    L'alimentation permet de fournir du courant électrique à tous les composants de l'unité centrale. Elle est aujourd'hui plus importante qu'hier : en effet avec la montée en fréquence des processeurs et cartes graphiques, la demande en courant s'accroît au fur et à mesure des années. Un processeur fonctionnant à 3 GHz consomme près de 70 A, et les nouveaux processeurs peuvent consommer plus de 120 Watt !
    Une alimentation délivre 3 tensions principalement : 12V, 5V et 3,3V. Elle délivre aussi des tensions négatives : -12V, -5V, et -3,3V qui ne délivrent pas beaucoup de puissance.
    [​IMG]

    Il existe des alimentations dont la ventilation est thermorégulée : pour faire le moins de bruit possible, la vitesse du ventilateur varie en fonction de la température de l'alimentation. Plus elle chauffera, plus il tournera vite et inversement.
    La puissance idéale se situe aujourd'hui à 450W. Ce niveau de puissance est largement suffisant pour tout type d'usages. L'avantage de prendre une alimentation très puissante est qu'elle fera généralement moins de bruit qu'une petite alimentation utilisée à son maximum, la durée de vie en sera d'ailleurs améliorée.
    Il peut y avoir jusqu'à cinq types de connecteurs sur une alimentation :
    • Celui de la carte-mère, qui est rectangulaire et possède une vingtaine de fils.
    • Les prises Molex, qui alimentent les périphériques 3,5 pouces et 5,25 pouces.
    • L'alimentation du lecteur de disquette.
    • L'alimentation des disques durs SATA.
    • Le branchement des façades lumineuses ou encore de ventilateurs intégrés au boîtier.
    Le nombre de ces connecteurs varie d'une alimentation à l'autre : plus elle sera puissante et plus elle en disposera.
    [​IMG]

    L'alimentation est devenue un périphérique à part entière. Souvent intégrée directement au

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

    quand vous achetez celui-ci, vous pouvez aussi vous en procurer une séparément. Et il en faut toujours plus : entre la dernière carte graphique à la mode ou les nouveaux processeurs quadcores, la demande en terme d'énergie est de plus en plus forte, et l'exigence en terme de stabilité des tensions des nouveaux périphériques ne cesse de s'accroître au fur et à mesure que leur finesse de gravure augmente. Le marché des alimentations PC s'est adapté. De simples boîtes grisâtres, nous sommes passés à de jolis produits lumineux et colorés. Tout cela est bien beau, mais comment ça fonctionne ? C'est ce que nous allons tenter de voir maintenant au travers d'explications simples.

    Tension alternative - tension continue

    Une alimentation doit fournir plusieurs tensions à partir d'une même source, à savoir la prise 230V. La tension qui sort de la prise est dite alternative car elle ne garde pas la même valeur au cours du temps (contrairement à une tension continue, qui garde à peu près la même valeur constamment). Le premier but de l'alimentation est de convertir le signal 230 Volts alternatif en signal 12 Volts continu :
    [​IMG]

    La première étape consiste généralement à utiliser un pont de diodes pour redresser la tension. Le redressage consiste à transformer les alternances négatives en alternances positives (une diode est un composant électronique ne laissant passer que les alternances positives du courant). Voici à quoi ressemble le signal une fois qu'il a passé une diode :
    [​IMG]

    Afin de redresser complètement le signal, on va placer une deuxième diode qui va permettre (en combinaison de la première) d'effectuer un redressage complet du signal :
    [​IMG]

    Le découpage

    Nous avons à ce stade redressé complètement le signal, mais il est encore loin d'être continu ! Voici le schéma montrant le principe de fonctionnement d'un pont de diodes, aussi appelé pont de Graëtz :
    [​IMG]

    La tension est ensuite lissée pour se rapprocher le plus possible d'une tension continue. Une fois celle-ci obtenue, il va falloir à partir de cette source de 12V obtenir deux autres niveaux de tensions qui sont 5V et 3.3V. Pour ce faire, elle utilise ce qu'on appelle le découpage. Le découpage consiste à faire varier le rapport cyclique du signal de manière à obtenir une valeur moyenne différente. Qu'est-ce que le rapport cyclique ? Prenons l'exemple de ce signal :
    [​IMG]

    le rapport cyclique est égal à Ton / (Ton + Toff), la somme Ton + Toff étant la période du signal souvent notée T. Le rapport cyclique est toujours compris entre 0 et 1. La valeur moyenne du signal obtenu va déterminer la tension en sortie. Si on souhaite obtenir du 6V à partir de 12V, on aura donc à choisir un rapport cyclique de 0.5.
    Choisir la future "carcasse" de son ordinateur ne doit pas se faire à la légère. Ce choix est notamment dicté par le nombre de périphériques internes que vous allez utiliser mais aussi par l'encombrement des différentes tours disponibles.
    La puissance :
    Une puissance de 400 Watt est suffisante, maintenant à vous de voir. Acheter une alimentation de 500 Watt ne sera pas forcément plus chère (sans pour autant être de la mauvaise qualité), et vous permettra de n'utiliser que très peu de ses capacités, ce qui fera généralement moins de bruit.
    Encombrement :
    Pour un disque dur, un graveur, un lecteur dvd, un boîtier moyen tour suffit. Mais si vous êtes du genre à avoir plus de périphériques, une grande tour vous comblera.
    Fonctionnalités :
    Certains boîtiers possèdent des ports en façade : ports USB, Firewire, ou encore le contrôle de la température du processeur... Il est vrai que les ports usb sont pratiques, mais sont t-ils USB 2 ou USB 1 ? Prenez de l'USB 2, cela vous évitera de changer trop rapidement. Si vous ne vous servez pas de ces "gadgets" une simple tour vous conviendra, mais ce ne sera pas forcément pratique.
    Refroidissement :
    Pensez à bien choisir un boîtier doté du plus grand nombre d'emplacements pour ventilateurs possible. Il est important que vous puissiez éventuellement rajouter au moins un ventilateur à l'arrière du boîtier qui évacuera l'air chaud (en cas d'utilisation intensive cela peut vous apporter un peu de stabilité supplémentaire).
    [​IMG]

    Mini PC
    Le cas des mini PC est un cas à part. En effet ces PC qui peuvent être très puissants conjuguent faible encombrement et fonctionnalités importantes (certains peuvent même faire office de chaîne HIFI sans démarrer le système d'exploitation). Vous pouvez vous laisser tenter étant donné que la puissance de ces solutions est au rendez-vous, mais attention à la température des différents composants internes qui devront être sérieusement ventilés, étant donné la faible circulation d'air s'effectuant à l'intérieur de ce type de boîtiers.
    Bien choisir son alimentation

    Bien choisir son alimentation est important. En effet, l'alimentation va souvent déterminer le niveau d'évolutivité de votre PC ainsi que sa stabilité. Evitez donc à tout prix des alimentations "no names" (sans marque) et préférez des produits de constructeurs reconnus, comme par exemple Enermax, Antec ou encore Fortron. Une alimentation no name ne disposera généralement pas d'un fusible de sécurité permettant de sauver le reste de votre configuration en cas de surintensité.
    La puissance délivrée par une alimentation est très variable. Ne vous laissez pas avoir par les emballages des constructeurs. Quand l'alimentation est donnée pour 400 Watts sur l'emballage, il est rare qu'elle en délivre plus de 350 non stop (et rend généralement l'âme). Préférez une alimentation de 400 Watts délivrant vraiment 400 Watts qu'une alimentation affichée comme 600 Watts et qui lâchera dès que vous tirerez 250 Watts dessus.
    Le rendement d'une alimentation est également très important. Lorsque vous tirez 600 Watts de la prise de courant, votre PC consomme mettons 500 Watts, les 100 Watts restants sont perdus par l'alimentation. Le rendement se définit comme suit : Rendement = Puissance utile / Puissance consommée. Il est toujours inférieur à 1 (car il existe toujours des pertes). Plus le rendement se rapproche de 1 (et donc de 100%) et meilleure est l'alimentation. Il existe une norme récente intitulée "80 plus" :
    [​IMG]

    Cette norme signifie qu'une alimentation dotée de ce label aura un rendement au moins égal à 80% et ce lorsqu'elle est chargée à 25%, 50% et 100%. Disposer d'une alimentation possédant ce label est généralement gage de qualité. Vous ferez également des économies sur votre facture de courant

    Source :

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !

     


Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page

Publicité