[La suite des pères retranchés dans leur grue]

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

GGZ mathaafack

Membre Premium
Premium
Inscription
19 Décembre 2012
Messages
5 485
J'aimes
1 606
Points
6 293
#1
proxy.php?image=http%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Fimages%2F2013%2F02%2F17%2F2574825_grue-new_640x280.jpg&hash=ab1b89e793d66e632f951745043031c9
Le mouvement de contestation des pères divorcés qui réclament le droit de garde de leurs enfants prend de l'ampleur. A Strasbourg, dimanche matin, un homme a manifesté en montant sur une grue avant d'en redescendre deux heures après. Scenario presque similaire à Saintes (Charente-Maritime), où un autre père mécontent est également redescendu du toit de son immeuble rapidement dans la nuit de samedi à dimanche. <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px;">A Nantes, Serge Charnay se trouve lui toujours au sommet d'une grue sur le port de Nantes (Loire-Atlantique). Le
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
, demande le rétablissement du droit de visite de son fils.

Dimanche après-midi, il a tagué sur le haut de la grue «sauver nos enfants de la justice». Peint en bleu et rouge, ce message est assorti d'un coeur. L'homme est descendu en rappel de 4 ou 5 mètres pour inscrire ces quelques mots. Il est ensuite remonté et s'est assis au sommet de la grue. Vendredi soir, la préfecture de Loire-Atlantique lui avait fait présenter la preuve écrite qu'il pouvait bénéficier de l'audience, à compter du 28 mars, d'une requête expresse pour l'examen de son dossier. Après lecture du document, il a choisi de poursuivre son action.

Ayrault demande à Taubira et Bertinotti de recevoir SOS Papa

Face à cette situation dramatique pour plusieurs pères divorcés, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, a demandé à
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
, ministre de la
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
, et à Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, de recevoir l'association SOS Papa.

Selon un communiqué diffusé par mail via la mère de Nicolas Moreno - lui aussi père divorcé, descendu samedi d'une grue voisine où il s'était retranché toute la journée - Serge Charmay se prétend désormais «assiégé par les forces de l'ordre». Brigitte Volmat affirme qu'«il n'a pas bu depuis hier matin (ndlr. samedi) et n'a plus de nourriture. Tout ravitaillement de nourriture et médicament lui est refusé.» Le communiqué affirme que l'homme toujours retranché sur la grue Titan jaune du port de Nantes «envisage un dépôt de plainte pour mise en danger de vie d'autrui si la situation perdure».

De son côté, la préfecture assure «attendre» le feu vert de l'homme pour lui faire apporter de la nourriture. «Nous n'avons reçu aucune demande de la part de M. Charnay concernant de l'eau ou de la nourriture. Samedi, lors d'un contact, il n'a parlé ni d'eau, ni de nourriture. Nous ne sommes pas hostiles à lui faire porter de l'eau et des vivres mais je voudrais qu'il confirme cette demande», a précisé le préfet de région Christian Galliard de Lavernée.

«La grève de la faim m'est imposée»
.
Serge Charnay a perdu le droit de visite de son fils, Benoît, il y a deux ans à la suite de sa condamnation pour soustraction d'enfant. Il entend rester en haut de la grue en dépit de l'épuisement de ses vivres. «La grève de la faim m'est imposée par le siège des policiers qui interdisent tout ravitaillement, a-t-il déclaré. Je resterai le temps qu'il faudra pour obtenir quelque chose de significatif: la remise en cause de la décision de justice (...) qui a détruit ma famille et nos vies !».

Nicolas Moreno, défenseur également des droits des pères,
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
. Il en est redescendu dans l'après-midi de samedi, vers 17 heures. Il a dit avoir mené cette action «pour tous les papas qui aiment leurs enfants». «Le tarif de base pour un papa, c'est un week-end sur deux, en réalité quatre jours sur trente (...) Ce jugement de base, c'est un jugement violent, ça vous retire neuf dixième du temps de votre enfant, cette justice est basée sur la violence», a-t-il expliqué.

QUESTION DU JOUR.
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !


Les associations partagées


Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
(40 adhérents, créée en 2011), qui avait dans un premier temps soutenu l'action du premier père vendredi, s'est désolidarisée samedi, ne pouvant cautionner, selon son président Yann Vasseur, la mise en danger de la vie de ces pères et le risque qu'ils passent «du statut de papas à celui de forcenés».

Le président de
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
(16000 adhérents, créée en 1990), Fabrice Mejias, soutient en revanche leur cause. «Ce sont deux papas désespérés qui souhaitent être entendus. On les soutient comme tous les papas de France», a-t-il déclaré.

Ces deux actions interviennent à quelques jours d'une journée nationale de manifestation pour les droits des pères, programmée par SVP Papa mercredi à Nantes, la ville du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Source :
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
Le début pour ceux qui n'ont pas vu ;) :
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
 

Belgospanian

Urbexeur par passion
Premium
Inscription
20 Juillet 2012
Messages
3 608
J'aimes
1 072
Points
5 305
#2
proxy.php?image=http%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Fimages%2F2013%2F02%2F17%2F2574825_grue-new_640x280.jpg&hash=ab1b89e793d66e632f951745043031c9
Le mouvement de contestation des pères divorcés qui réclament le droit de garde de leurs enfants prend de l'ampleur. A Strasbourg, dimanche matin, un homme a manifesté en montant sur une grue avant d'en redescendre deux heures après. Scenario presque similaire à Saintes (Charente-Maritime), où un autre père mécontent est également redescendu du toit de son immeuble rapidement dans la nuit de samedi à dimanche. <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px;">A Nantes, Serge Charnay se trouve lui toujours au sommet d'une grue sur le port de Nantes (Loire-Atlantique). Le
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
, demande le rétablissement du droit de visite de son fils.

Dimanche après-midi, il a tagué sur le haut de la grue «sauver nos enfants de la justice». Peint en bleu et rouge, ce message est assorti d'un coeur. L'homme est descendu en rappel de 4 ou 5 mètres pour inscrire ces quelques mots. Il est ensuite remonté et s'est assis au sommet de la grue. Vendredi soir, la préfecture de Loire-Atlantique lui avait fait présenter la preuve écrite qu'il pouvait bénéficier de l'audience, à compter du 28 mars, d'une requête expresse pour l'examen de son dossier. Après lecture du document, il a choisi de poursuivre son action.

Ayrault demande à Taubira et Bertinotti de recevoir SOS Papa

Face à cette situation dramatique pour plusieurs pères divorcés, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, a demandé à
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
, ministre de la
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
, et à Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, de recevoir l'association SOS Papa.

Selon un communiqué diffusé par mail via la **** de Nicolas Moreno - lui aussi père divorcé, descendu samedi d'une grue voisine où il s'était retranché toute la journée - Serge Charmay se prétend désormais «assiégé par les forces de l'ordre». Brigitte Volmat affirme qu'«il n'a pas bu depuis hier matin (ndlr. samedi) et n'a plus de nourriture. Tout ravitaillement de nourriture et médicament lui est refusé.» Le communiqué affirme que l'homme toujours retranché sur la grue Titan jaune du port de Nantes «envisage un dépôt de plainte pour mise en danger de vie d'autrui si la situation perdure».

De son côté, la préfecture assure «attendre» le feu vert de l'homme pour lui faire apporter de la nourriture. «Nous n'avons reçu aucune demande de la part de M. Charnay concernant de l'eau ou de la nourriture. Samedi, lors d'un contact, il n'a parlé ni d'eau, ni de nourriture. Nous ne sommes pas hostiles à lui faire porter de l'eau et des vivres mais je voudrais qu'il confirme cette demande», a précisé le préfet de région Christian Galliard de Lavernée.

«La grève de la faim m'est imposée»
.
Serge Charnay a perdu le droit de visite de son fils, Benoît, il y a deux ans à la suite de sa condamnation pour soustraction d'enfant. Il entend rester en haut de la grue en dépit de l'épuisement de ses vivres. «La grève de la faim m'est imposée par le siège des policiers qui interdisent tout ravitaillement, a-t-il déclaré. Je resterai le temps qu'il faudra pour obtenir quelque chose de significatif: la remise en cause de la décision de justice (...) qui a détruit ma famille et nos vies !».

Nicolas Moreno, défenseur également des droits des pères,
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
. Il en est redescendu dans l'après-midi de samedi, vers 17 heures. Il a dit avoir mené cette action «pour tous les papas qui aiment leurs enfants». «Le tarif de base pour un papa, c'est un week-end sur deux, en réalité quatre jours sur trente (...) Ce jugement de base, c'est un jugement violent, ça vous retire neuf dixième du temps de votre enfant, cette justice est basée sur la violence», a-t-il expliqué.

QUESTION DU JOUR.
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !


Les associations partagées


Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
(40 adhérents, créée en 2011), qui avait dans un premier temps soutenu l'action du premier père vendredi, s'est désolidarisée samedi, ne pouvant cautionner, selon son président Yann Vasseur, la mise en danger de la vie de ces pères et le risque qu'ils passent «du statut de papas à celui de forcenés».

Le président de
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
(16000 adhérents, créée en 1990), Fabrice Mejias, soutient en revanche leur cause. «Ce sont deux papas désespérés qui souhaitent être entendus. On les soutient comme tous les papas de France», a-t-il déclaré.

Ces deux actions interviennent à quelques jours d'une journée nationale de manifestation pour les droits des pères, programmée par SVP Papa mercredi à Nantes, la ville du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Source :
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
Le début pour ceux qui n'ont pas vu ;) :
Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
Il a raison je suis a 100% avec ce pauvre papa
 

Dede'

Ex-Modo
Ancien staff
Inscription
12 Décembre 2011
Messages
6 353
J'aimes
2 189
Points
3 271
#7
Je suis 100% D'accord avec lui il ne doit pas lacher l'affaire !
H-S : toujours à l'actu toi je suis pas devenu fan pour rien :ok:
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.


Discussions similaires

Haut