1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Avis Fiche Complete , Test , Avis , Note + Wallpaper + Astuces

Discussion dans 'Questions, aides et recherches' créé par MuratDesigns, 20 Mars 2011.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. MuratDesigns

    MuratDesigns Ancien admin Ancien staff

    Inscrit:
    28 Février 2011
    Messages:
    2 758
    Appréciations:
    2 175
    Points:
    5 446
    Assassin's Creed BrotherHood
    [​IMG]

    Test :


    Un nouvel épisode d'Assassin's Creed à peine un an après le précédent, dans le même univers et avec un mode multi ? Tout menait à penser que Brotherhood serait un épisode opportuniste de la série. Ubi Montréal nous a prouvé que les apparences sont trompeuses.


    Profitant d'un repos bien mérité dans sa villa de Montereggioni, Ezio Auditore croyait sa mission terminée après avoir mis la main sur la Pomme d'Eden. Mais il n'est pas de repos pour l'Assassin qui va devoir faire face aux représailles de la famille Borgia carrément venue attaquer son domaine. Une famille de grands malades despotiques confortablement installée à Rome qu'elle contrôle politiquement, économiquement et religieusement. Pour chercher vengeance et surtout récupérer une fois de plus cette satanée pomme, Ezio devra donc aller frapper les Borgia sur leur territoire et leur reprendre la ville. Contrairement aux deux volets précédents, Brotherhood se déroule presque exclusivement dans une seule ville, à l'exception de quelques missions secondaires qui vous feront visiter quelques lieux annexes. Mais Rome à elle seule représente une telle surface avec ses divers quartiers, que vous ne risquez pas de vous y sentir à l'étroit, ni de vous ennuyer.


    Pour faire tomber les Borgia, il faudra retourner la ville contre eux, compter sur ses habitants et redonner sa splendeur à la cité en rénovant échoppes, bâtiments et monuments, comme on le faisait à la villa dans le second volet. Quadrillant Rome, les tours des Borgia la maintiennent sous leur influence. Ces tours, il vous reviendra de les détruire après avoir assassiné les capitaines qui les gardent, défendus par une tripotée de gardes. Chaque tour détruite, c'est une partie de la ville "libérée" (mais pas vide de soldats). C'est à ce prix qu'il sera possible de dépenser son argent dans la rénovation des boutiques de forgerons ou de médecins qui vous fourniront en matériel, les banques, les édifices publics ou encore les entrées des tunnels grâce auxquels le joueur n'aura pas à marcher pendant une heure pour traverser la ville. C'est d'ailleurs une des premières choses qu'il vous faudra accomplir pour retrouver le soutien des voleurs, des mercenaires et des courtisanes, factions qui seront toujours là pour vous épauler en cours de jeu, pour vous aider au combat ou faire diversion. Mais abattre les tours Borgia vous donnera accès à une autre nouveauté de cet épisode. Ezio va quelque peu agrandir la confrérie des assassins ici, recrutant des citoyens pour en faire des alliés. Des recrues qu'il est possible d'appeler à tout moment pour leur demander d'abattre une cible ou même, lorsque la possibilité est débloquée, de lancer une pluie de flèches sur une bande de gardes et de les éliminer rapidement.

    Pour améliorer leurs performances au combat, il est possible, et même recommandé, de former ces apprentis. Rien de plus simple puisqu'il suffit de leur confier des missions à travers toute l'Europe. Des contrats qui les feront monter en grade et dont ils reviendront avec des points d'aptitudes. Malheureusement, cette gestion de l'XP est bien peu poussée dans la mesure où elle se cantonne à une répartition des points entre deux skills : arme et armure. En outre, l'utilisation des assassins n'est pas si bien exploitée que cela et on a facilement tendance à les oublier dans un coin pour les ressortir de temps à autre. Il faut dire qu'Ezio a déjà de quoi se débrouiller tout seul. Bien assis sur les bases du gameplay d'Assassin's Creed 2, Brotherhood innove toutefois en ajoutant quelques nouvelles cordes à l'arc d'Ezio. Le système de combat gagne en dynamisme et en mouvements inédits. Outre quelques poses de flambeur, Ezio a surtout appris à balancer des grands coups de lattes brisant la garde d'adversaires coriaces. Le système d'exécution rapide permet également de passer d'une cible à l'autre et de se débarrasser d'une série d'ennemis bien plus vite qu'auparavant. L'arsenal du bonhomme s'étoffe aussi et nous fera tâter de l'arbalète ou de fléchettes empoisonnées fort pratiques venant s'ajouter au pistolet déjà introduit l'année dernière. Mais globalement, les habitués de la série ne seront pas vraiment dépaysés tout en appréciant les quelques nouvelles possibilités offertes pour mener à bien la campagne solo principale.

    Une campagne qui vous occupera environ une douzaine d'heures à elle seule, c'est assez difficile à évaluer à vrai dire, et qui se compose d'un paquet de missions variées, dont certaines sont particulièrement bien vues (notamment celle qui vous fera prendre part à une pièce de théâtre, par exemple) mais à laquelle on reprochera toutefois un scénario qui se tient, sans pour autant apporter beaucoup à l'histoire générale de la saga. Pire, la dernière séquence mémoire se déroule à toute berzingue et se termine sur un vieux cliffhanger. A la fin, ceux qui espéraient obtenir quelques réponses ne trouveront ici que des questions supplémentaires et un message crypto-bidule. Fort heureusement, en marge de la quête principale, Assassin's Creed Brotherhood embarque une quantité assez impressionnante de missions annexes. Leonard vous demandera par exemple de détruire les inventions guerrières que les Borgia l'ont forcé à créer, ce qui sera pour vous l'occasion de faire joujou avec une mitrailleuse montée sur un chariot ou même avec l'ancêtre du char d'assaut. Voleurs, mercenaires et courtisanes vous confieront également une tripotée de missions auxquelles on ajoute encore les mémoires de Cristina via lesquelles vous revivrez des épisodes de la vie d'Ezio avant qu'il devienne un Assassin. Les contrats d'assassinats sont aussi là pour vous occuper, et n'oublions pas la rénovation de Rome qui n'est pas une mince affaire. Enfin, les Tanières de Romulus reprennent le principe des Tombeaux d'Assassins avec une finalité similaire d'ailleurs. Une fois que vous les aurez tous complétés, vous pourrez repartir en possession d'une belle armure. Cette ville de fort bonne taille va vous accaparer pendant des heures. En outre, Ubisoft a ajouté un nouvel élément aux mémoires génétiques. En sus de l'objectif principal, un second, en forme de défi, s'efforce d'encourager les joueurs à se dépasser. Ne pas prendre de dégâts, terminer la séquence en moins de X minutes, ne pas nager, ne pas se faire repérer, ne tuer que sa cible etc. Pas obligatoires, ces objectifs donneront une raison aux acharnés de refaire les mémoires à plusieurs reprises, ce qui est à présent possible.

    Plus dynamique et s'imposant clairement comme l'opus le plus riche à ce jour, Assassin's Creed Brotherhood se traîne pourtant quelques boulets. Son intelligence artificielle en premier lieu. Pas plus finaude que dans les deux premiers AC, cette dernière commence à vraiment se faire vieille. Le comportement ennemi oscille entre la vision bionique à travers les murs ou au contraire une incapacité chronique à comprendre ce qui se passe. Ici vous serez repéré sans trop avoir compris pourquoi, là un garde décidera de vous oublier après vous avoir vu grimper sur une poutre dans une forteresse, simplement parce que vous êtes sorti de son champ de vision. Mouais, un jour il faudra envisager d'y remédier quand même. Techniquement, si le jeu reste tout à fait agréable à regarder, le moteur 3D est à bout de souffle. Le clipping est omniprésent et ne soyez pas surpris si un arbre (ou une patrouille, ou une maison) pousse soudainement sous votre nez. Des ralentissements fréquents viennent également faire frémir les grosses scènes d'action et un ou deux freezes ont également ponctué la progression. Enfin, un dernier détail : visiblement certains attendaient de pied ferme la possibilité de faire entrer les chevaux dans les villes... Mauvaise pioche, ces dernières sont déjà bien assez encombrées par les citoyens.

    S'il était bien un élément qui faisait trembler, c'est l'intégration d'un mode multijoueur. Rares étaient ceux qui y croyaient, pourtant là encore Ubisoft a prouvé que tout est possible. Il existe trois modes distincts. Le premier est le plus simple, sans doute le moins prenant aussi mais il fait une excellente entrée en matière. 8 assassins s'affrontent dans ce mode Traque. Chacun a une cible qu'il faut repérer en ville et dans la foule à l'aide d'une boussole. L'idée étant de ne pas se gourer, chaque assassin ayant en fait le même aspect que les autres personnages non jouables. Il faut donc observer, s'assurer, repérer les comportements suspects et frapper. Evidemment, vous êtes vous-même une cible et il faut en permanence s'assurer que personne ne vient vous sauter sur le râble. Tout l'intérêt est donc de rester calme, de savoir utiliser l'environnement pour se dissimuler et de ne se faire repérer par personne. A chaque assassinat, le joueur reçoit des points d'expérience et grimpe en niveau, gagnant alors de nouvelles aptitudes, comme la possibilité de changer d'apparence pendant un temps limité. Plus le meurtre est stylé, plus on gagne de points. Si au contraire on se met à courir comme un dératé... Ces bases, on les retrouve dans les deux autres modes nettement plus stimulants. La Chasse à l'Homme oppose 3 équipes de 2 joueurs, des binômes chargés chacun d'éliminer un autre binôme. Enfin, le mode Alliance, peut-être le plus fun, oppose deux équipes de 4 qui jouent tour à tour les rôles de chasseurs et de proies. Assez fendart, le multi est malheureusement particulièrement tributaire de ses pratiquants. Quand on tombe sur un partie pleine de gros bourrins, on ne vous cachera pas que l'intérêt et l'atmosphère retombent vite. Si au contraire on réunit quelques fins stratèges prêts à passer plus de temps à marcher dans le foule qu'à sauter dans tous les sens, c'est nettement plus rigolo. Et pour être honnête, on n'y croyait pas vraiment.


    Les Notes :

    Graphismes 15/20
    On sent de réels efforts et Rome est une ville richissime, mais le moteur commence à s'essouffler et les problèmes graphiques se font de plus en plus nombreux, le clipping surtout, parfois calamiteux ou des ralentissements fréquents. Pour autant le jeu conserve un charme et une esthétique indubitable.


    Jouabilité 17/20
    Le gameplay est une fois de plus enrichi par de nouveaux éléments et globalement, c'est tout le contenu du jeu qui est boosté par une kyrielle de missions et d'activités. Seul regret, l'exploitation un peu faiblarde des recrues et un free run qui mériterait un petit dépoussiérage pour se débarrasser des "foirages" persitants.


    Durée de vie 17/20
    Vous pouvez compter au moins 25 heures pour faire le tour de Rome avant de vous lancer dans un multijoueur séduisant et plutôt fendart.


    Bande son 17/20
    Quelques très bons thèmes musicaux accompagnent des doublages français de qualité. Par contre, mauvais point pour la post-synchro souvent à côté de la plaque.


    Scénario 12/20
    Hum, l'histoire se tient certes, mais n'apporte rien à la saga si ce n'est d'étaler un peu les révélations. La fin en queue de poisson est même carrément décevante.


    Note Générale 18/20
    On pouvait craindre le pire avec un temps de battement aussi court et le recyclage d'un univers déjà exploité, pourtant Assassin's Creed Brotherhood est loin d'être une bête extension, même s'il conserve l'essentiel de ses bases (et certaines lacunes). Rome est une ville riche et vaste, Ezio profite de nouvelles capacités et les activités sont innombrables. Quant au mode multijoueur, si on ignore ce qu'il adviendra sur le long terme, c'est malgré tout une étonnante réussite.



    L'avis des lecteurs :

    Note moyenne des Lecteurs : 18/20

    Dernier avis : Je suis fan de la série assassin's creed mais lorsque ce dernier vollet à été annoncé j'étais plutôt inquiet. Un ans seulement pour voir apparaître la sortie de la suite du monstrueux Assassin's creed 2 me parassait bien trop court. Cependant aujourd'hui je dois bien avouer que mes craintes n'étaient pas fondées, ce titre est meilleur que le précédent dans presque tout les domaines ! Le gameplay (...)



    Voilà , Ah j'ai faillit oublié :hum: , je vous met un fond d'écran un peu marrante

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour voir les liens. C'est gratuit en 3 secondes !




    [souris]Un petit Merci ? :bave:[/souris] ​

    Source : Jeuxvidéo.com
     


  2. MuratDesigns

    MuratDesigns Ancien admin Ancien staff

    Inscrit:
    28 Février 2011
    Messages:
    2 758
    Appréciations:
    2 175
    Points:
    5 446
    AC BROTHERHOOD : La Disparition de Da Vinci

    AC BROTHERHOOD : La Disparition de Da Vinci

    Disponible sur le PS Store

    Description :
    La Disparition de Da Vinci est un contenu supplémentaire à acheter sur le Playstation Network pour le jeu d'action Assassin's Creed : Brotherhood sur PS3. Ezio se retrouve cette fois à devoir chercher son ami Da Vinci, enlevé par les Hermétistes. Une nouvelle map pour le multijoueur (Alhambra en Espagne), deux nouveaux modes de jeu, et quatre personnages complètent ce DLC.



    Note rédaction :16/20
    Da Vinci vient d'être kidnappé et le monde est en émoi, enfin surtout Ezio qui va devoir retrouver au plus vite son ami de toujours. Pour ce faire, l'homme va devoir passer par bien des épreuves lui demandant du sang-froid, de l'habileté et un peu de réflexion. Il n'en fallait pas plus pour faire de La Disparition de Da Vinci un contenu téléchargeable à la hauteur de nos espérances.

    Note moyenne des lecteurs : 16/20

    Un bon DLC, l'intrique est prenante. Le DLC est très agréable à parcourir. Pour 10€ , c'est vraiment pas cher pour une histoire comme ça . On ne peut pas dire que ce DLC est destiné au pigeon bien qu'elle aurait pu être intégré dans le jeu dès le début. Je n'ai encore essayé le mode multijoueur avec les nouveaux modes mais celle ci doit être excellent . Un 13/20 amplement mérité et Salas est un (...)



    Quelques images :​


    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]
     
    Love, JB- et Marcus aiment ça.
  3. MuratDesigns

    MuratDesigns Ancien admin Ancien staff

    Inscrit:
    28 Février 2011
    Messages:
    2 758
    Appréciations:
    2 175
    Points:
    5 446
    Assassin's Creed Brotherhood : Copernicus Conspiracy

    Assassin's Creed : Brotherhood : Copernicus Conspiracy

    Disponible sur le PS Store

    Description :
    Assassin's Creed : Brotherhood : Copernicus Conspiracy est un pack de missions supplémentaires à télécharger sur Playstation 3. Evidemment centrées autour d'un complot visant à faire taire Nicolas Copernic, l'astronome ayant découvert que la Terre gravite autour du soleil et non l'inverse.


    Note moyenne des Lecteurs : 16/20
    Dernier avis : Bon DLC assez court mais qui reste tout de même une bonne chose pour assasin's screed , donc je trouve que 16 est une bonne note pour ce DLC sans combiner le DLC et le jeux en lui même mais il reste preneur.


    [​IMG]
     
  4. MuratDesigns

    MuratDesigns Ancien admin Ancien staff

    Inscrit:
    28 Février 2011
    Messages:
    2 758
    Appréciations:
    2 175
    Points:
    5 446
    Personnage en Mode Multijoueur

    Le Rodeur
    [​IMG]

    Dévalant les rues, bousculant les passants, le fuyard est à bout de souffle. Il sait que son poursuivant est là, quelque part, à l'observer, prêt à lui ôter la vie. Soudain, il s'arrête et lève les yeux. Là-haut, sur les toits, le Rôdeur l'épie, un rictus sur les lèvres. Il est déjà trop tard.

    Arme Préféree : Lame Secrete

    Discrète et silencieuse, elle est idéale pour le combat rapproché.

    -----------------------------------------------------------------------------------

    Le Bourreau

    [​IMG]

    Impassible, impitoyable et brutal, le Bourreau ne craint pas de perpétrer ses crimes en plein jour. La hache est son arme de prédilection; les traces de sang sur son tablier sont tout ce qui reste de ses victimes.

    Arme préférée : La Hache

    Cet outil mortel n'a été créé que dans un seul objectif, qu'il remplit à merveille.

    -----------------------------------------------------------------------------------

    Le Médecin

    [​IMG]

    Sans aucun respect pour le serment d'Hippocrate, il a assassiné plus de patients qu'il n'en a sauvé , empoisonné plus de cibles qu'il n'en a guéri. Personne n'a jamais vu le vrai visage du Médecin... et grâce à sa seringue, il veille à ce que ça ne change pas.

    Arme préférée : Seringue

    Petit, rapide et discret, cet instrument nécessite toutefois de prendre vos victimes par surprise


    -----------------------------------------------------------------------------------

    La Courtisane
    [​IMG]


    Aussi belle que mortelle, la Courtisane est surtout connue pour fondre sur sa proie bien avant que celle-ci ne remarque quoi que ce soit. Son métier lui permet de garder profil bas malgré son apparence pourtant remarquable.

    Arme préféréé : Eventail


    Les mouvements gracieux de l'éventail peuvent aussi causer des dégâts mortels.



    -----------------------------------------------------------------------------------

    L'Arquelin

    [​IMG]

    Noble corrompu qui se cache derrière son masque, l'Arlequin sème la terreur parmi la foule pour servir la cause des Templiers. Arborant en permanence un rictus cruel, il tient ses deux dagues toujours prêtes à frapper... au cas où quelqu'un dans la foule exigerait un rappel.

    Arme préférée : Dagues Jumelles

    Rapides et mortelles, ces armes assorties sont aussi tordues que leur propriétaire.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    L'Ingénieur
    [​IMG]


    Obsédé par les nombres et le calcul, ne vivant que pour les lois des grands mathématiciens, l'Ingénieur n'attaque jamais sa cible sans avoir soigneusement préparé son crime. La pointe de son compas, son compagnon de travail et de terrain, a plus souvent percé des crânes que des feuilles de papier.

    Arme préférée : Compas

    Cette arme surprenante ne coupe pas mais transperce facilement l'os.


    ----------------------------------------------------------------------------------

    Le Prêtre
    [​IMG]

    Fatigué de confesser ses semblables, désespéré par le monde dans lequel vivent les hommes, le Prêtre s'est transformé en ange de la mort. Il repère d'abord sa cible, puis oblige la brebis égarée à se mettre à genoux devant lui, avant de lui accorder la rémission de ses péchés avec sa sainte lame.

    Arme préférée : Sainte Lame

    Facile à cacher, cette arme à double tranchant est utilisée pour poignarder ou perforer.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    Le Capitaine

    [​IMG]


    Entraîné au combat, élevé dans un monde marqué par la guerre et la violence, le Capitaine n'en est pas moins un personnage distingué et raffiné, respectueux du code de l'honneur. Malheureusement, ceux qui l'ont défié dans un duel à l'épée n'ont jamais eu l'occasion de compter jusqu'à trois.


    Arme préféree : Epee

    Arme de soldat, cette épée a connu de nombreuses batailles et versé des litres de sang.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    Le Forgeron ​

    [​IMG]

    Le marteau fait partie intégrante du Forgeron. Il l'utilise pour frapper de grandes pièces de métal, ce qui produit un son puissant et retentissant. Le Forgeron a recours aux mêmes gestes pour fracasser le crâne de ses cibles. Il devient songeur : étrangement, le son est très différent...

    Arme préférée : Marteau

    Lourd et puissant, le marteau cause des dégâts irréparables à ceux qui tenteraient de lui résister.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    L'Officier

    [​IMG]

    Revêtu d'un uniforme noir, l'Officier se déplace dans l'ombre pour traquer sa proie. Déterminé à défendre l'Ordre des Templiers coûte que coûte, il n'hésite jamais à utiliser son épieu pour éliminer les fauteurs de troubles. Et ils sont nombreux sur sa liste...

    Arme préférée : Epieu

    Version courte de la lance utilisée sur les champs de bataille.




    [souris]Un petit Merci ?[/souris]​
     
  5. MuratDesigns

    MuratDesigns Ancien admin Ancien staff

    Inscrit:
    28 Février 2011
    Messages:
    2 758
    Appréciations:
    2 175
    Points:
    5 446
    Personnage en Mode Solo

    EZIO AUDITORE da Firenze

    [​IMG]

    De noble florentin sans défense, l'ancêtre de Desmond Miles est passé Maître Assassin. "L'élu du passé" est un homme craint et intrépide, sage et réfléchi, qui a pris la tête de la Confrérie des Assassins.

    Mais le travail d'Ezio n'est pourtant pas encore terminé : il lui reste à rassembler sous la bannière des Assassins des guerriers d'une grande puissance pour l'aider dans son combat face aux Borgia.

    Ezio a vaincu Rodrigo et a rencontré Minerve, membre d'une race ancienne, dans le Sanctuaire du Vatican.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    CESARE BORGIA​

    [​IMG]

    Fils de la maîtresse de Rodrigo Borgia, Vannozza, César a étudié le droit. A 18 ans à peine, il était déjà Cardinal, grâce à l'appui de son père.

    Malgré sa soif de pouvoir sans précédent, César se révéla un général talentueux. Il prit la cité d'Urbin sans combattre, grâce à l'aide du Pape, qui avait demandé à emprunter l'artillerie du Duc de la ville. En répondant à cette requête, le Duc avait laissé la ville sans défense et César put l'envahir.

    César est un mystère pour son entourage : ses motivations sont impénétrables et ses actions imprévisibles.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    CATERINA SFORZA​

    [​IMG]

    En 1484, Caterina Sforza vint s'installer à Forlì. Les frères Orsi tuèrent son mari Girolamo en 1488. Par conséquent, Caterina prit le contrôle des villes de Forlì et Imola.

    En 1499, César, dans sa quête d'expansion, décide de reprendre Forlì.

    En 1499, le jour de Noël, alors que l'assaut des forces pontificales devenait inévitable, Caterina quitta la ville discrètement avec quelques soldats et s'enfuit vers Monteriggioni pour chercher des renforts auprès d'Ezio Auditore.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    LUCREZIA BORGIA

    [​IMG]

    Elevée pour servir les desseins de son père, Lucrezia a été mariée trois fois pour servir les intérêts du Pape.

    Son dernier mari avait été choisi par le Pape afin de servir son ambition et de se rapprocher de certaines familles. Les deux jeunes gens s'unirent donc mais restèrent libres. Lucrezia se rapprocha du poète Bembo et Francesco II Gonzague. Leur relation prit fin quand ce dernier contracta la syphilis.

    Lucrezia mourut de complications à la naissance de son huitième enfant en 1519.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    LEONARD DA VINCI

    [​IMG]

    Fils illégitime d'un notaire et d'une paysanne, Leonardo da Vinci grandit en Toscane.

    Il fut l'apprenti du peintre florentin Le Verrocchio et ouvrit par la suite son propre atelier. Il voyagea dans toute l'Italie pour achever ses grands chefs-d'oeuvre, "La Cène" en 1498 et "Mona Lisa" entre 1503-1507.

    Leonardo eut une vie sentimentale tumultueuse. Salai, son assistant, était probablement également son amant. Leonardo peignit plusieurs portraits de Salai et lui légua "Mona Lisa" à sa mort en 1519.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    NICOLO MACHIAVELLI

    [​IMG]

    Pionnier de la philosophie réaliste, Nicolò Machiavelli pensait que tous les hommes étaient mauvais et suivaient leurs penchants à la moindre occasion.

    En tant que diplomate florentin, il fut envoyé en France, en Espagne et à Rome entre 1499 et 1512. Il rencontra César et écrivit : "Je ne lui trouve aucun péché." Il le suivit jusqu'en 1500, année où il prit la tête des Assassins.

    Machiavelli se retira pour écrire ses plus célèbres oeuvres : "Le Prince", "Discours sur la première décade de Tite-Live" et "Histoire de Florence".

    Il mourut en 1527.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    CLAUDIA AUDITORE

    [​IMG]

    Troisième enfant de Giovanni et Maria Auditore, et première fille de la famille, Claudia vécut une enfance choyée. Après le meurtre de son père et de ses deux frères, tout bascula. Claudia, Ezio et Maria s'enfuirent vers Monteriggioni.

    Claudia resta dans la Villa, à soigner sa mère. Les archéologues ont découvert un registre qui révèle une existence des plus ternes. Entre plusieurs mois passés à gérer les finances de la maison, elle vécut quelques périodes d'activité lors des visites d'Ezio et des rénovations qu'elle put entreprendre.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    MARIO AUDITORE​


    [​IMG]

    Mario Auditore était né pour diriger. Il commença sa carrière militaire à six ans, où il joua un rôle important dans la bataille d'Anghiari. Il prévint le général florentin Micheletto Attendolo de l'apparition de plusieurs nuages de poussière sur la route, signe d'une attaque surprise. Grâce à Mario, les Florentins gagnèrent la bataille.

    Après la mort de Giovanni, Mario conduisit Ezio, Claudia et Maria à la Villa familiale et révéla à Ezio le conflit entre Assassins et Templiers. Ezio et son oncle devinrent alors inséparables.


    -----------------------------------------------------------------------------------

    RODRIGO BORGIA

    [​IMG]

    Après son échec à récupérer l'arme puissante cachée dans le Sanctuaire sous le Vatican, Rodrigo semblait poursuivi par la malchance.

    En juin 1500, une poutre vint se fracasser à quelques pas du Pape dans la Basilique. Le jour suivant, une pièce du Vatican s'effondra sur lui. Quelques semaines plus tard, il attrapa une forte fièvre. Pour finir, il se fit courser par un cerf au cours d'une partie de chasse.

    En juillet 1503, après la mort de Juan Borgia l'Ancien, Rodrigo aurait sorti "une étrange pomme" de Castello.
     
  6. MuratDesigns

    MuratDesigns Ancien admin Ancien staff

    Inscrit:
    28 Février 2011
    Messages:
    2 758
    Appréciations:
    2 175
    Points:
    5 446
    Petit trailer de l'histoire

    Bonjour a tous, je vous met un petit trailer de AC BrotherHood
    :D

     
  7. TheKillerJ1894

    TheKillerJ1894 Membre depuis le début du site! Premium

    Inscrit:
    27 Février 2011
    Messages:
    551
    Appréciations:
    256
    Points:
    723
    Re : Petit trailer

    j'adore celle la moi :p



    + en dirrait pas un jeu :o
    graphisme depoé :p
     
    xDeSiiGNeR aime ça.
  8. MuratDesigns

    MuratDesigns Ancien admin Ancien staff

    Inscrit:
    28 Février 2011
    Messages:
    2 758
    Appréciations:
    2 175
    Points:
    5 446
    Re : Petit trailer de l'histoire

    Oui je sais que sa c'est le meilleur , mais moi je préfère ce que j'ai mis. Sa raconte l'histoire alors que le tien il n' y es même pas dans le jeux xD
     
  9. JB

    JB Administrateur Administrateur

    Inscrit:
    25 Février 2011
    Messages:
    2 840
    Appréciations:
    9 517
    Points:
    6 976
    Re : Petit trailer de l'histoire

    Oh sympa le trailer! Sa donne tellement envi d'y jouer.
     
  10. Love

    Love Dieu Reality Ancien staff

    Inscrit:
    28 Février 2011
    Messages:
    1 500
    Appréciations:
    593
    Points:
    4 798
    Re : Petit trailer de l'histoire

    Grave :bave: + j'ai déjà joué :hap:
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page

Publicité