• Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.


Dates de sortie bafouées : Activision monte au créneau

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Inscrit
8 Novembre 2011
Messages
919
J'aime
181
Points
2 843
#1
A moins d'avoir été coupé du monde moderne depuis quelques temps vous avez très certainement remarqué la fâcheuse tendance qu'ont certains revendeurs de jeu vidéo, à proposer à la vente des produits quelques jours avant leurs sorties officielles. C'est devenu presque monnaie courante depuis quelques mois, bien que cette pratique existait déjà dans certains coins bien connus des plus impatients et geeks d'entre nous (Boulevard Voltaire pour les parisiens notamment).
Eh bien Activision n'est pas content du tout, et c'est par l'intermédiaire de David Neichel, actuel directeur général d'Activision France, qu'il nous le fait savoir. En effet ce dernier s'est exprimé dans le Journal des Loisirs Intéractifs (JDLI pour les intimes) et a pointé du doigt cette pratique, avant de préciser que l'éditeur comptait bien prendre des mesures afin d'empécher cela dans le futur.
Il a d'ailleurs pris pour exemple un certain Modern Warfare 3, disponible à la vente (aussi bien chez certains petits revendeurs que dans les rayons de grandes enseignes comme Micromania ou la Fnac) environ une petite semaine avant sa date de sortie officielle, et avant la grande soirée de lancement qui se déroulait dans quelques magasins un peu partout en France.
Enfin monsieur Neichel précise qu'ils seront bien plus fermes à l'avenir, notamment pour la sortie prochaine de Diablo III. Et l'homme va même plus loin en annonçant que des mesures pourraient être prises envers ceux qui s'amuseraient à vendre les jeux de sa société avant la sortie officielle.
En effet, si un magasin d'une enseigne décide de vendre un titre Activision avant le jour "J", l'enseigne en question pourrait se voir pénalisée lors de la livraison du titre suivant, et verrait par conséquent l'arrivée en rayon d'un jeu... après la concurrence. Inversement, les bons élèves pourraient se voir octroyer la liberté d'ouvrir à des horaires exceptionnels lors de certains gros événements.
Il faut tout de même avouer que si cette pratique peut s'avérer désagréable pour un éditeur qui met sur pied une campagne marketing au millimètre, on peut aussi penser à tous les joueurs qui pré-commandent leurs jeux sur internet (nous en faisons partie ici), et qui se voient au final être les plus touchés par ce problème, étant donné que les revendeurs n'envoient jamais (ou presque) les produits avant la date de sortie. Résultat, les personnes ayant passé les tout premiers une commande plusieurs mois avant une sortie, se retrouvent parmi les derniers à profiter de leur jeu ! Vous avez dit paradoxal ?
Et vous, vous en pensez quoi de tout ça ?

Vous devez vous inscrire pour voir les liens !
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.