1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

au sujet de BO2

Discussion dans '[BO2] Discussions' créé par Oo-BETREM-oO, 15 Août 2012.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Oo-BETREM-oO

    Oo-BETREM-oO Membre

    Inscrit:
    21 Novembre 2011
    Messages:
    293
    Appréciations:
    38
    Points:
    3 853
    Activision nous a gentiment convié hier à une présentation pré-GamesCom de Call of Duty Black Ops II, à Cologne en Allemagne.

    L'occasion de découvrir le mode multijoueur et surtout de mettre pour la première fois les mains sur la bête.

    Avant de donner notre avis sur cette nouvelle mouture multijoueur de Call of Duty, faisons d'abord un récapitulatif des nouveautés apportées par Treyarch. Parce que Black Ops II va amener avec lui plusieurs fonctionnalités qui vont sans doute changer pas mal de choses.



    Créer une classe autrement
    Pour Black Ops II, Treyarch a complètement revu l'interface et le système de création de classes.

    Fini la navigation dans les menus pour choisir ses atouts et ses armes, désormais tout est affiché sur un seul et même écran, on navigue ainsi d’icône en icône pour choisir tout son barda, des armes aux atouts.

    Le studio a aussi choisi de donner plus de liberté au joueur dans la personnalisation de sa classe. Le système fonctionne à présent par point de répartition à distribuer entre les différents éléments composant une classe, chaque point correspondant à un élément (arme principale, arme secondaire, accessoires, atouts...).

    On peut ainsi distribuer jusqu'à 10 points par classe.

    Ce dispositif, plus souple, permet de repartir ses points selon ses préférences. On peut dés lors choisir de ne pas porter d'arme secondaire ou de n'utiliser aucun atout ou aucun accessoire... afin de répartir les points sur des éléments qui nous intéressent plus.

    Un système qui s'inscrit dans l'intégration des Wildcards, sortes d'atouts améliorés permettant de personnaliser de façon plus poussée et unique les classes.

    Certaines de ces Wildcards offrent par exemple la possibilité de s'équiper de deux armes principales en remplacement de l'arme secondaire, d'autres donnent accès à un atout supplémentaire, à un accessoire en plus. etc.

    Bien entendu, une Wildcard est considérée comme un élément de le classe et consommera comme le reste un point de répartition si elle est utilisée, mais ce nouveau système permet vraiment de multiplier les combinaisons.

    On peut grâce à ça imaginer des classes avec 6 atouts mais une seule arme principale ou d'autres avec au contraire deux fusils d'assaut blindés d'accessoires mais sans atout et sans grenade.

    Il n'est d'ailleurs pas nécessaire de dépenser les 10 points à chaque fois et on peut très bien créer une classe sans aucun élément (sans arme, sans atout...) et conserver tous les points. Pas très utile c'est vrai mais possible.

    Si on est un peu maso et si on veut un peu de challenge, on s'équipe uniquement d'un pistolet et on y va comme ça.

    Tous les éléments qui composent les classes sont dorénavant remplaçables, il n'y a plus vraiment de contrainte dans le fait de devoir absolument utiliser 3 atouts, une arme principale, une arme secondaire, tels équipements, etc.

    On est réellement libre de choisir ce que l'on veut et jouer comme on le veut. D'autant que l'interface se révèle nettement plus intuitive et plus pratique qu'auparavant, avec un aperçu complet de la classe et une navigation rapide entre les catégories.



    Fini les killtreaks, place aux scorestreaks
    Dans Black Ops II, les bonus de séries d'éliminations disparaissent... eh oui, ça fait un choc hein ?

    Mais rassurez-vous (ou ne vous réjouissez pas trop vite si vous estimez que ça reste une plaie) ils ne partent pas très loin.

    Ils sont remplacés par les scorestreak, ou bonus de score (même si ce n'est pas forcement le nom français qui sera utilisé dans le jeu c'est l'idée).

    En effet, on n'obtiendra plus un drone de reconnaissance ou un bombardement en faisant une série de victimes mais simplement en atteignant un certain score. Un bon moyen de récompenser les actions de groupe et les joueurs qui jouent les objectifs.

    Si une élimination assistée ou la capture d'un drapeau en mode domination rapportait bien des points, elle ne permettait pas d'obtenir un bonus, désormais ces actions auront une incidence sur l'obtention des bonus (toujours à raison de 3 bonus maximum par partie).

    A l'écran, les bonus sont donc accompagnés d'une jauge se remplissant au fur et à mesure que le joueur fait du score et indiquant s'il est proche ou non de débloquer le prochain. Évidemment, comme pour les killstreaks, la jauge est vidée à chaque mort.

    Ce nouveau système semble au final bien plus équitable et logique que les séries de victimes et va certainement nous pousser à davantage jouer les objectifs et opérer en groupe plutôt qu'à rechercher systématiquement l'élimination.

    Chaque action est enfin récompensée et participe à l'obtention de bonus.



    CODcasting, Streaming, League Play, Call of Duty marque enfin son territoire
    C'est certainement la fonctionnalité la plus ambitieuse et la plus alléchante de Black Ops II.

    Imaginez pouvoir streamer en direct sur le net votre partie à tout moment et sans contrainte ?

    C'est ce que souhaite proposer Treyarch et Activision, permettre aux joueurs de montrer leurs exploits en direct à tous ceux qui le souhaitent.

    Un service pour le moment encore en phase de développement, toutes les caractéristiques techniques ne sont pas encore connues, mais pour ce qu'on a pu en voir, il semblait déjà bien fonctionner.



    La possibilité de streamer sa partie n'arrive pas seule et s'accompagne d'un mode spectateur tout neuf spécialement conçu pour les commentateurs.

    Le développement de l'esport est un des gros chantiers de Treyarch pour ce nouvel opus et tout a été fait pour que chaque acteur du milieu s'y retrouve.

    Les commentateurs sont aujourd'hui indispensables à l'ambiance et ils auront donc accès à un mode leur permettant de suivre la partie et de la commenter dans les meilleures conditions possibles. L'idée étant de coupler cette fonctionnalité avec le streaming vue plus haut afin d'offrir aux spectateurs une vraie expérience de match en direct.

    Le commentateur disposera de plusieurs options qu'il pourra activer à tout moment : afficher une vue 2d de la map représentant le champ de bataille et les mouvements des joueurs dans leur ensemble, cacher le HUD, afficher un tableau des scores, accéder au chat vocal des équipes...

    Le mode fonctionne aussi comme un mode spectateur classique avec la possibilité de suivre chacun des joueurs à la volée.

    C'est une vraie grande nouveauté pour les adeptes de la capture vidéo et pour la compétition en général. Call of Duty est pour une fois le premier jeu d'envergure à proposer de telles fonctionnalités.



    Autre avancée intéressante s'inscrivant également dans le développement de l'esport, la League Play.

    A l'image de ce qu'on peut voir dans certains jeux de stratégie en temps réel, les joueurs seront repartis dans différentes divisions en fonction de leur niveau et rencontreront durant leur partie multi uniquement des joueurs de leur division, et par conséquent de leur niveau.

    En progressant, les joueurs pourront ainsi passer dans la division supérieure et rencontrer de nouveaux joueurs, comme dans un grand championnat.

    Attendue depuis longtemps, cette feature devrait enfin régler les problèmes d'équilibre entre joueurs et apporter un peu plus de finalité aux parties multijoueurs.



    Quoi d'autre ?
    Au rang des autres nouveautés, un mode de jeu indéit nous a également été présenté, le Hardpoint.

    Similaire au mode Quartier Général mais sans la contrainte du respawn, il s'agit de capturer et de tenir une zone de la carte pendant un certains temps, avant de passer à la zone suivante. Un mode simple, pensé pour le jeu en équipe, qui se laisse apprécier et qui représente une bonne alternative au match à mort par équipe où l'objectif de groupe n'en est presque pas un finalement.



    Autre nouveauté multijoueur, le multi-team.

    Jusqu'à 6 équipes pourront maintenant s'affronter simultanément dans une même partie.Plus nerveux, plus tactique mais aussi plus bourrin, presque comme un match à mort où on aurait un objectif d'équipe à accomplir.

    Nous avons pu tester le muti-team en Hardpoint et la partie était tout de suite bien plus dynamique tout en conservant l'essence du mode.



    Treyarch a confirmé qu'il y aurait 55 niveaux à atteindre pour 10 prestiges au total. Les prestiges s'intégrant à présente dans la progression. Il y a effectivement plus de contenu à débloquer que de niveaux et si on veut tout débloquer, il faudra forcement passer par les niveaux prestiges.

    Le développeur a également souhaité modifier le principe de challenge afin de récompenser davantage le joueur. Les challenges sont remplacés par des médailles rapportant de l'XP.

    En accomplissant certains faits d'armes au cours d'une partie : double kill, headshots, revanche, sauveur etc. on obtiendra une médaille nous offrant un peu plus d'XP en fin de partie.

    On observera enfin le retour des modes de jeu actuellement présents dans les matchs à paris de Black Ops mais sous une forme plus évoluée, pas plus d'information à ce sujet pour le moment.

    Aussi, le retour du mode Combat Training permettant de se mesurer à des bots sur les cartes multijoueurs du jeu. Le retour du mode Studio dôté de quelques options supplémentaires. Le retour des parties privées, avec davantage d'options de personnalisation.

    Et toujours la présence d'un éditeur donnant la possibilité de customiser sa carte d'identification et son emblème, avec là aussi quelques nouveautés.



    Ce tour d'horizon des nouveautés multijoueurs touchent à sa fin.

    Treyarch n'a semble-t-il pas cherché à tout chambouler côté gameplay pour ce qui devrait être le dernier Call of Duty sur l'actuelle génération de consoles. Néanmoins le studio montre ses ambitions et commencent à s'affirmer comme un leader avec l'intégration de fonctionnalités inédites dédiées à l'esport et à la communauté, lui qui faisait autrefois office de doublure pour Infinity Ward.
     


Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page

Publicité