YOUPASS - convertir le crédit téléphonique en monnaie ! : Partenaire RealityGaming.fr

DS 3DS - Splinter Cell

TRANSFORMEZ VOTRE T√ČL√ČPHONE EN CONSOLE DE JEU !
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

MuratDesigns

Ancien admin
Ancien staff
Inscrit
28 Février 2011
Messages
2 748
J'aime
2 009
Points
5 446
Reply from MuratDesigns Plateformes Consoles portables ūüéģ Nintendo DS : 3DS - Splinter Cell #1
A l'occasion de la sortie de la 3DS, Ubisoft nous propose une petite promenade en compagnie de Sam Fisher, son agent infiltré le plus efficace. Mais ne comptez pas y découvrir une nouvelle aventure inédite, puisque vous aurez simplement droit à une adaptation de Chaos Theory, troisième épisode de la série sorti en 2005.


Sur consoles portables, la série Splinter Cell n'avait jusque-là pas fait d'étincelles, avec des titres convenables, mais vraiment pas inoubliables. Qu'en est-il sur 3DS ? Le titre nous propose une retranscription vraiment fidèle de Chaos Theory, en nous confrontant aux mêmes missions, aux mêmes environnements, et bien entendu au même scénario, toujours aussi compliqué, à base de conflits internationaux entre états et de vilains terroristes espérant tirer leur épingle du jeu. Dans ce foutoir, notre homme devra donc comme toujours agir seul et dans l'ombre, simplement aidé par les quelques consignes qui lui seront données par messages radio. On retrouve ainsi la même mise en scène et le même style de cinématiques. 3DS oblige, la troisième dimension est bien évidemment de la partie ! Très bien rendue, celle-ci donne une profondeur à l'action et aux décors, et elle se ferait donc bien vite oublier si le moindre décalage de notre visage par rapport à l'écran ne brouillait pas immédiatement notre vision du jeu. Il faut donc s'y adapter, et se replacer de manière correcte pour ne pas être gêné par ce désagrément. Ajoutez à cela des décors vraiment très sombres -élément propre à la série- et un effet miroir prononcé de la console et vous obtenez de réels problèmes au niveau de la visibilité de l'ensemble.

C'est d'autant plus dommage que le gameplay du jeu original a √©t√© conserv√©, et surtout vraiment adapt√© aux sp√©cificit√©s de la console. Le tout se fait au d√©part assez d√©routant, il vous faudra donc une grosse dizaine de minutes avant de vraiment ma√ģtriser ce nouveau syst√®me de jeu, combinant √©cran tactile et utilisation des touches de la console de fa√ßon intuitive. En r√©sum√©, les d√©placements de Sam se g√®rent au stick analogique, et la cam√©ra se dirige efficacement avec les touches X, Y, B et A. Les mouvements sp√©ciaux propres √† la s√©rie sont de retour dans cette adaptation, et s'effectuent avec la croix directionnelle. Longer un mur, s'accroupir, sauter, se d√©placer le long d'une canalisation... les g√Ęchettes droite et gauche ont diverses utilit√©s toujours pr√©cis√©es au moment opportun en bas de l'√©cran sup√©rieur. Elles vous serviront notamment √† assommer ou tuer un ennemi apr√®s vous √™tre gliss√© dans son dos, mais surtout √† utiliser vos armes, en choisissant l'un des deux tirs disponibles. Car Sam dispose toujours de gadgets int√©ressants, lui facilitant la t√Ęche, surtout lorsqu'il aura pour consigne de ne tuer personne... c'est de l'√©cran tactile qu'il faudra faire usage pour param√©trer cet arsenal et par exemple choisir les munitions √† utiliser. Oubliez le stylet, c'est avec le doigt que l'on agira de fa√ßon tr√®s pratique pour s√©lectionner une arme, consulter la carte, utiliser les lunettes embl√©matiques de la s√©rie ou encore siffler pour attirer l'ennemi. Enfin, un menu contextuel y appara√ģt √©galement √† certains moments pr√©cis. Face √† une porte, vous aurez par exemple la possibilit√© de l'ouvrir discr√®tement, de le faire de fa√ßon plus violente, de faire usage d'un c√Ęble optique... comme on le disait, toutes ces manipulations se font intuitives et ne poseront donc gu√®re de probl√®me aux joueurs.

Les possibilit√©s offertes par le gameplay sont vraiment identiques √† l'√©pisode original. Les joueurs habitu√©s de la s√©rie, m√™me sur PC, trouveront donc rapidement leurs rep√®res et leurs petites habitudes. Des jauges de lumi√®re et de son sont donc pr√©sentes, et il faudra vous glisser de zones d'ombres en zones d'ombres le plus silencieusement possible pour esp√©rer passer entre les ennemis et atteindre vos objectifs principaux et secondaires. De m√™me, vous pourrez crocheter les serrures par le biais d'un mini-jeu ultra simple, ou faire le bourrin en les for√ßant, de mani√®re nettement moins discr√®te, feature justement introduite dans ce troisi√®me √©pisode. Une mini-√©preuve concernant le piratage informatique est √©galement de la partie. Enfin, les fonctions gyroscopiques de la 3DS sont mises √† contribution lors de l'utilisation des c√Ębles optiques √† glisser sous les portes, et ce de mani√®re plut√īt convaincante. Si les m√©canismes de jeu se font donc agr√©ables, et devraient plaire aux habitu√©s comme aux nouveaux venus, on peut tout de m√™me d√©plorer une cam√©ra parfois hasardeuse, et parfois carr√©ment frustrante. Souvent trop rapproch√©e du personnage, elle emp√™che de bien discerner l'action, et vous fera m√™me, √† de rares occasions, tout simplement tr√©passer, faute d'avoir vu l'ennemi arriver. Enfin, l'absence de multijoueur fait √©galement un peu tache, alors m√™me que la version de Chaos Theory parue sur DS en 2005 comportait d√©j√† des modes versus et coop√©ration. Au final, Splinter Cell 3D offre un bon aper√ßu de ce que pourra nous offrir la 3DS en termes de gameplay. Dommage que le tout soit plomb√© par des probl√®mes de visibilit√© parfois vraiment g√™nants, et amplifi√©s par les graphismes d'un jeu reposant justement sur ses environnements obscurs. Il faudra donc jouer dans le noir pour justement esp√©rer y voir un peu plus clair.



Les notes

Graphismes 14/20
Splinter Cell 3D nous propose une 3D convaincante, et des graphismes corrects, sans se faire particulièrement bluffants. L'écran brillant de la console gêne un peu la visibilité, problème amplifié par les décors sombres propres à la série. Il faudra donc s'éloigner des sources de lumière pour vraiment profiter des graphismes.


Jouabilité 16/20
Le m√©lange entre √©cran tactile et touches de la console pouvait faire peur, mais on passe constamment de l'un √† l'autre sans aucun probl√®me, la maniabilit√© se faisant vraiment agr√©able et efficace. Il en va tout autrement pour la cam√©ra, qui, si elle se contr√īle de mani√®re correcte, est trop proche du personnage par rapport √† la taille de l'√©cran.


Durée de vie 14/20
Identique aux autres versions, l'aventure vous propose les mêmes missions et les mêmes environnements, même si ceux-ci sont adaptés pour l'occasion. Vous pourrez donc compter sur une bonne dizaine d'heures de jeu. L'absence de multijoueur est par contre notable.


Bande son 15/20
Les musiques se font discrètes, mais efficaces, tout comme les bruitages. On retrouve le casting des voix emblématiques de la série

Scénario 14/20
Le scénario se laisse suivre et même s'il n'est pas hautement passionnant il demeure suffisamment intrigant pour remplir son office

Note Générale 15/20
Ubisoft conserve la recette exacte de l'épisode Chaos Theory sorti en 2005, en y incorporant les mêmes possibilités d'action, le même scénario, les mêmes missions... On pourra pester contre ses problèmes de caméra et le manque de visibilité de l'ensemble, mais force est de constater que cette adaptation conserve l'essence même de la série Splinter Cell, et propose une maniabilité efficace, agréable, et adaptée à son nouveau support.
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.


Haut