Alerte ! Ce jeu tendance sur Tiktok menace votre adolescent !

Dans les cours de récréation et sur TikTok, les jeux pernicieux se succèdent à un rythme effréné. Après le « jeu de l’écharpe » ou le « défi de la balafre », c’est désormais le « jeu de la virgule » qui sévit chez les collégiens. Sur le réseau social chinois, des centaines de vidéos vues plusieurs milliers de fois exhibent des adolescents perpétrer ce geste violent sur un camarade, un jeune frère ou un ami.

Le principe est simple : saisir par surprise le crâne de quelqu’un d’une main et effectuer soudainement un mouvement brusque de la nuque dans des directions opposées. Ce phénomène n’est pas inédit : il existait avant que les téléphones ne deviennent une extension du bras des adolescents, et donc avant l’avènement de TikTok. Si certaines vidéos ont été diffusées il y a plusieurs mois sur la plateforme, la rentrée scolaire a amplifié la pratique de ce geste, dont l’appellation provient d’une technique utilisée au football. Néanmoins, cette manipulation peut s’avérer extrêmement périlleuse.

La sonnette d’alarme a retenti dans les Landes. Un parent d’élève met en garde contre les risques du « jeu de la virgule » qui sévit dans un collège d’Angresse, au sud du département. France Bleu Gascogne rapporte qu’une mère scandalisée a contacté la direction après que son enfant en ait fait les frais.

Saisie de l’affaire, la direction académique landaise de Bordeaux en appelle désormais à la vigilance des parents via Pronote. L’établissement se veut proactif face à ce phénomène potentiellement dramatique qui n’épargne pas la région. Reste à espérer que l’indignation des familles et l’action des autorités suffiront à enrayer la spirale infernale de ce défi aussi stupide que dangereux. Il en va de l’intégrité physique et morale de la jeunesse gasconne.

Cyprien Cini : le jeu de la virgule, attention danger !

Pourquoi Faut il absolument éviter ce Jeu ?

Les conséquences varient en fonction de la brutalité du geste, allant du torticolis à des entorses cervicales avec lésions ligamentaires et complications neurologiques. « Les dégâts peuvent être graves, parfois irréversibles, pouvant même entraîner la mort. De tels mouvements sont proscrits pour les kinésithérapeutes, réservés aux seuls ostéopathes », .

Si l’intensité et la violence de la manipulation sont en cause, les dommages infligés à la victime peuvent se révéler catastrophiques. Des traumatismes qui hypothèquent lourdement l’avenir de l’adolescent, quand ils ne lui ôtent pas purement et simplement la vie. Face à un tel danger, mieux vaut prévenir que guérir.

Laisser un commentaire